Les Nuits: Du rock belge et fier de l’être

Entièrement consacrée au rock Bleu-Blanc-Belge, cette soirée sous le Chapiteau nous a surtout donné l’occasion de faire plus ample connaissance avec Bikinians et Great Mountain Fire, la jeune garde qui a offert de quoi assouplir le parquet avant l’arrivée fracassante des Black Box Revelation.

Les Nuits: Du rock belge et fier de l’être

C’est au groupe des frères Longie que fut attribuée la tâche délicate d’ouvrir le bal. Légèrement engourdis en début de set, les Bikinians  sont cependant parvenus à prendre leur place, extirpant petit à petit le public à la douceur de sa terrasse. Tout le potentiel de leur album Follow the D.O.T.S. semble alors se dévoiler sur scène avec des évidences telles que Heavy, Hit The Fan ou le tempo épais de Whatever.

 

Petite perle des prochains festivals, Great Moutain Fire sera la gourmandise de milieu de soirée. Heureux d’être là, les pieds dans le sable, on réalise rapidement que leur single Cinderella n’est que la partie émergée de l’iceberg. Post-punk aux mélodies fédératrices, pop astucieuse soutenue par les rondeurs d’une basse funky, passages disco enthousiastes et parfaitement calibrés. L’air de rien, les Bruxellois parviennent à rendre un pipeau sexy. Un véritable piège à meufs qui en incitera sans doute plus d’un à se procurer Canopy, leur premier album, dès la sortie de la tente.

 

Les seigneurs en l’honneur desquels ce vendredi 13 affichait complet révèleront leurs silhouettes aux alentours de 22h. Le duo Black Box Revelation n’a finalement plus grand-chose à prouver tant les adeptes sont déjà la limite de la surchauffe, pilonnant le plancher à en provoquer le mal de mer. Une guitare qui suinte, une batterie à l’appétit d’ogre et un enchaînement de titres bilieux et sans concession qui arrachent définitivement les dernières cravates de fin de semaine. Pendant  plus une heure et demi, ils alterneront les incontournables issus leurs précédents albums (High On A Wire, Sleep While Moving) et les méchancetés à venir (Lust Or Love) avant de relâcher des fauves complètement déshydratés. Mission accomplie.

 

Gwen Pitseys

Sur le même sujet
Plus d'actualité