Les Nuits Botanique: Ambiance hip-hop au Chapiteau

Dimanche soir aux Nuits Botanique, l'énergie est un peu retombée après un week-end de folie rythmé par une grosse vingtaine de concerts.

354119

Précédés des shows peu suivis de l'Hippocampe Fou et d'Odezenne, les Néerlandais de Dope D.O.D ne disposent que de 45 minutes pour enflammer un Chapiteau à moitié vide en ce dimanche soir. Autant dire mission impossible. Pourtant, dès leur arrivée sur scène, les trois MC's explosent sur un flow dark et un lourd fond de dubstep apocalyptique à faire éclater les vitres du Bota.

Dans un nuage de fumée qui ne fera que s'épaissir au fil des morceaux, la foule se presse vers les premiers rangs, saute, vocifère, encouragée par trois gaillards à l'allure old school: salopette noire pour l'un, maillot de basket pour l'autre, cheveux gras à moitié rasés et lentille blanche pour le troisième. Un combo qui ferait passer Marilyn Manson pour un héros de Disney. La suite ne fait qu'amplifier les hostilités grâce aux acérés Ghost and Darkness, What Happened ou Mothership tirés de leur album "Branded", mais également à coups d'alcool balancé sur les premiers rangs, ou de l'arrêt d'un morceau par Jay Reaper faute de sauts  assez hauts dans le public. Le tout passe en un claquement de doigts, trop court malgré un rappel. Courage aux suivants pour maintenir un tel niveau.

Vingt minutes plus tard débarque DJ Lo de 1995 devant une salle à peine plus remplie. Le temps d'enflammer un tee-shirt au nom du groupe dans un silence quasi religieux et le show peut commencer. Les cinq MC's débutent sur Renégats livré à un public conquis d'avance, les groupies qui hurlent au-devant de la scène sont là pour en témoigner. À grands renforts de bonds et d'un flow maîtrisé que ce soit en impro, sur La Source ou Comment Dire et autres, cette bande de vingtenaires fait se trémousser la salle dans une ambiance guillerette.

À chaque demande du groupe, le public obéit sans se faire prier, s'abaisse sur Milliardaire, va à droite et à gauche et hurle qu'il est là. Mieux, la moindre parole du MC star Nekfeu est accompagnée de cris féminins à la "Patriiiiick". Amusant. Avec pour seul bagage leur E.P. "La Suite", les 1995 prouvent qu'ils gèrent déjà la scène. On a hâte de voir le résultat devant plus de monde!

1995 se produit le 13/7 au Dour Festival, le 18/7 aux Francofolies de Spa et le 28 au Ronquières Festival.

Dope D.O.D se produit le 15/7 au Dour Festival.

Sur le même sujet
Plus d'actualité