Les Nuits Bota : The Ting Tings : Sexy mais avec un goût de trop peu

Même si "Sounds From Nowwhersville", deuxième album des Tings Tings paru en février dernier, manque un peu de jus, les Ting Tings bénéficient toujours d'une belle cote de notoriété auprès des médias et des sites branchouilles.

352342

Mais nous nous sommes encore rendu compte en ce jeudi soir d'ouverture des Nuits, au Cirque Royal, que la hype ne suffit plus à remplir des salles.

Les absents ont-ils eu tort? Oui et non. Non, car musicalement, cela reste très limité. Même si les Ting Tings font preuve d'ouverture sur "Sounds From Nowheresville", avec notamment de savantes incursions hip-hop, sur scène, hormis des riffs de guitare rock en trois accords et une batterie spartiate, il n'y a pas grand-chose de surprenant à se mettre dans l'oreille.

Par contre, question énergie et sens de la fête, la sexy Katie White et le multiinstrumentiste Jules De Martino n'y vont pas à la louche. Avec son short piqué dans le casier de Jean-Michel Saive, son T-shirt des Hellbats et sa casquette de base-ball, Katie ressemble à une pom-pom girl trash et ne rate pas une occasion de faire la sotte sur scène.

Son comparse, qui nous la joue Rémi Bricka version 2.1 en enchaînant batterie, guitare et claviers sur le même morceau , n'est pas en reste quand il s'agit de secouer le cocotier.  Et si son jeu derrière les fûts manque de finesse, il a, par contre, le sens du break et celui de l'accélération.

Dans la salle, ça bouge, ça danse, ça s'amuse et ça fait des allers-retours rapides au bar (où c'est toujours la galère soi dit en passant). lorsque les Ting Tings dévoilent les chansons pop plus lentes tirées de leur récent album.

Car, oui, ce sont toujours That's Not My Name et une grandiose version de Shut Up And Let Me Go tirés de "We Started Nothing" qui suscitent le plus d'enthousiasme.
Mais ça, on le savait déjà il y a trois ans. Un moment agréable, oui, mais aussi un plaisir éphémère pour une soirée d'ouverture qui manquait de flammes. – L.L.

Les Ting Tings sont aux Ardentes le jeudi 5 juillet.

Photos: Bart Vander Sanden indiestyle.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité