Les mondes de Ralph

Comme blockbuster incontournable des fêtes, Disney nous plonge dans l'univers des salles de jeu Arcade des 80. Un régal pour petits et grands!

697401

Depuis l’arrivée de John Lasseter, papa de Toy Story et de Pixar, à la tête de Disney animation, les deux studios s’amusent à brouiller les pistes.

Preuve: cette année, le très audacieux Pixar a accouché d’une princesse avec Rebelle. Et le géant Disney ose aujourd’hui Les mondes de Ralph, un film un brin foutraque dans l’univers des salles de jeux Arcade.

C’est le monde à l’envers. Pour mener à bien ce projet original, John Lasseter n’a pas choisi un faiseur mais bien un artiste aux idées bien trempées: le réalisateur Rich Moore, célèbre pour avoir collaboré aux Simpson et à Futurama. "L’idée d’un film sur les jeux vidéo traînait depuis un bout de temps, nous a expliqué Moore. A mon arrivée chez Disney, John Lasseter m’a demandé de réfléchir à un film qui se passerait dans l’univers du jeu. De mon côté, à l’époque, je travaillais sur l’histoire d’un type qui se réveille un jour en se disant que sa vie est ailleurs." Mélangez, secouez et vous obtenez Les mondes de Ralph.

L’idée est simple mais lumineuse: que se passe-t-il une fois la salle d’Arcade fermée? Que font les héros de nos jeux préférés quand les enfants ont fini d’y jouer?

Comme tout le monde, ils prennent le train et rentrent chez eux mener leur petite vie. Comme nous, ils réfléchissent à leur condition et se disent qu’ils ne sont pas toujours reconnus à leur propre valeur.

C’est en tout cas l’avis de Ralph la Casse, le méchant d’un jeu Arcade 8 bits appelé Fix It Felix. C’est lui, le méchant aux grandes mains, qui détruit l’immeuble que le héros du jeu doit réparer avec son marteau magique.

Mais Ralph n’accepte plus le rôle qu’on lui a donné. Lui aussi voudrait être un gentil, un héros aimé des gamins et de ses collègues. Ralph va donc déserter son jeu et s’aventurer dans d’autres mondes, voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

Si le début de l’histoire est absolument fascinant, le film perd malheureusement de sa force en son milieu avant de reprendre du poil de la bête sur la fin. Mais les petits n’y verront que du feu car Les mondes de Ralph est peuplé de personnages attachants, de mondes fascinants et ludiques, se succédant à un rythme effréné.

Les parents, quant à eux, s’amuseront des multiples références et joueront à reconnaître les caméos de stars du jeu vidéo dans les arrière-plans (Pac-Man, Sonic). Sommet de cette référence:  une très belle scène des "méchants anonymes" dans laquelle on retrouve Ralph bien entendu mais aussi Bowser (l’ennemi juré de Mario) ou les fantômes de Pac-Man. Bien vu.

Enfin, arrivez à l’heure à la séance de cinéma. Car le film est précédé d’un très joli court métrage intitulé Paperman. Une fable en noir et blanc sur la rencontre entre un homme et une femme par petits avions en papier interposés. Un bijou.

Voir les salles où ce film est à l’affiche

Les mondes de Ralph
Réalisé par Rich Moore. Avec notamment la voix de François-Xavier Demaison – 101′.

Sur le même sujet
Plus d'actualité