Les meilleurs films de ce lundi 13 juin 2011

The Mosquito Coast, Le fantôme du Paradis, Mon nom est personne, ... Découvrez des extraits vidéos et nos avis sur notre sélection de films diffusés ce lundi en télé.

35163

Arte 20h40: The Mosquito Coast (3 étoiles)

De Peter Weir (1987). Avec Harrison Ford, Helen Mirren.

Trop à l’étroit dans une Amérique réac et matérialiste, un inventeur de génie décide d’emmener sa famille loin de toute civilisation pour renouer avec l’innocence originelle. Un film d’aventures édifiant, emmené par un extraordinaire Harrison Ford en chemise hawaïenne (il n’a sans doute jamais été meilleur). Et qui pose, avec finesse, cette question dérangeante: n’y a-t-il pas, en chacun de nous, même animé des meilleures intentions, un dictateur qui sommeille? Passionnant!

Club RTL 22h20: Le fantôme du Paradis (3 étoiles)

De Brian De Palma (1974). Avec Paul Williams, William Finley.

De Palma offre une vision originale et décalée du mythe de Faust. Lequel, ici, sous les traits du brave compositeur Winslow, ne vend pas son âme au diable, mais bien à une industrie du disque cynique et calculatrice, dominée par l’abominable Swan. Cette histoire tragique d’une voix volée, aux confins de la folie et de l’horreur pure, nous hante longtemps après la vision. Tout comme le fantôme vengeur hantera ce grand théâtre de toc qu’est le Paradise, jusqu’à un final éblouissant.

France 2 16h55: Mon nom est personne (3 étoiles)

De Tonino Valerii (1973). Avec Terence Hill, Henry Fonda.

Valerii fait un clin d’œil au maître Sergio Leone à une époque où le western, moribond, commence à mordre la poussière. Terence Hill, en jeune chien fou, et Fonda, incarnant l’Ouest vieillissant, jouent avec un humour dévastateur et une tendresse sage cette ode très drôle et émouvante à l’Amérique mythique des cow-boys.

France 3 15h10: La charge héroïque (3 étoiles)

De John Ford (1950). Avec John Wayne, Victor McLaglen.

Deuxième volet de la trilogie de Ford sur la cavalerie, cette charge est un des sommets du western. Wayne, en capitaine vieillissant, est imposant comme jamais. Et la caméra de Ford, scrutant ici la poussière dorée soulevée par les chevaux, là le bleu électrique des uniformes ou encore le ruban jaune dans les cheveux d’Olivia, dresse un vibrant hommage aux cavaliers et à son Amérique d’adoption. Superbe!

Sur le même sujet
Plus d'actualité