Les huissiers de l’écran

Le métier le plus détesté s'invite chaque semaine dans Secret Story ou à l'Euro Millions. Pour y faire quoi? Une excellente question parmi d'autres...

882667

"Tout s’est très bien passé", sourit un homme en costard à la fin de chaque émission de Secret Story au moment de donner l’enveloppe des résultats à Benjamin Castaldi. Et quand les boules numérotées du Lotto se mettent à danser, son présentateur insiste: "Le tirage a été effectué en présence d’un huissier de justice".

Dans la vraie vie, on a forcément envie de zapper quand ces personnages frappent à la porte. A la télé, les huissiers ont réussi à se faire une place appréciable, et certains, malgré leur présence fugace, sont même parvenus à se faire apprécier. C’est le cas de maître Moya, qui possède des comptes Facebook et Twitter où de nombreux fans commentent ses apparitions sur le plateau de Secret Story.

L’homme n’accorde jamais d’interview ("Son métier n’est pas de répondre aux questions des journalistes", nous a poliment dit son cabinet). Le huissier officiel de notre The Voice belge, lui, a accepté de nous éclairer sur son rôle, ses outils de travail et son vécu. Il s’appelle maître Galand et, curieusement, il porte bien son nom et certifie les réponses à nos questions basiques.

A-t-on affaire à de vrais huissiers?

La question peut paraître idiote, mais leur présence dans les émissions de divertissement sème parfois le doute. Soyons clair: oui, ce sont des vrais huissiers de justice qui, quand ils ne sont pas sur le plateau, procèdent à des saisies et des expulsions. "Faire une émission, ça nous change!, assure maître Galand. Je dirais même que c’est de la détente par rapport à un quotidien souvent plus désagréable."  

Quand leur présence est-elle obligatoire?

En fait, aucune loi n’oblige les producteurs télé à recourir à des huissiers pour superviser des votes par SMS ou des jeux d’argent. Les représentants de la justice sont donc appelés pour d’autres raisons: rassurer le téléspectateur, inspirer confiance, incarner la rigueur et faire taire toutes les rumeurs sur une (éventuelle) manipulation des votes ou le dysfonctionnement d’un appareil de comptage. Et dans le cas du Lotto ou de l’Euro Millions, on imagine aisément la "sécurité juridique" que peut garantir un huissier à la Loterie Nationale en cas de pépin…

C’est quoi leur boulot lors d’une émission?

"C’est assez simple, explique le huissier de The voice. Je m’installe dans un local pas très éloigné de la scène. J’ai devant moi deux écrans de télé: celui de l’émission et celui où je peux voir en temps réel l’évolution des votes des téléspectateurs par SMS, par téléphone ou par Facebook. Je vérifie que les votes soient bien comptabilisés à partir du "top départ" et s’achèvent à la seconde précise où Maureen annonce qu’ils sont clôturés. Les gens qui ont voté avant ou après, ça ne compte pas. Ensuite, je vérifie que la fiche des résultats envoyée à l’animatrice est correcte et, enfin, je vérifie une dernière fois que Maureen ne se trompe pas au moment de la proclamation." Pour résumer, l’huissier a surtout un rôle de superviseur. Si un bug surgit, a priori, c’est l’informatique qu’il faut accuser…

Y a-t-il souvent dysfonctionnement ou tricherie?

Les cas de triche se résument, jusqu’ici, à des rumeurs. En 2009, la Star Academy s’était ainsi retrouvée dans le zoom du paparazzi Jean-Claude Elfassi, qui disait posséder les preuves d’une manipulation des votes de la part d’Endemol. Une fausse tempête vite retombée. Tout comme les soupçons portés en 2010 sur un pensionnaire de Secret Story (dont le nom n’a jamais été révélé) qui aurait fait appel à des call-centers pour booster les votes d’un candidat. "Impossible, avait déclaré maître Moya. On aurait constaté une irrégularité sur la provenance des appels: c’est aussi notre rôle."

A côté de cela, le système informatique qui sert d’outil aux huissiers possède ses petites faiblesses. Deux exemples? Lors de la Nouvelle Star, en 2009, il fallait taper 4 pour sauver Thomas, et taper 8 pour sauver Michael. Une demi-heure plus tard, les chiffres étaient inversés le temps d’un bandeau en dessous de l’écran, obligeant M6 à rectifier très vite le tir et à faire déclarer à maître Nadjar que cela "n’avait eu aucune influence sur les votes". Chez nous, maître Galand a également constaté un petit dérapage (finalement imputé à Belgacom): lors du 2e épisode de The Voice 2, les compteurs de deux candidats sont restés bloqués. "Cela concernait uniquement les votes par téléphone. Je l’ai constaté. Comme le prévoit le règlement, nous avons décidé d’annuler alors les votes par téléphone pour tous les candidats…"     

Pourquoi les huissiers sont-ils là en chair et en os?

Ce sont les chaînes qui décident. En 2001, lors des lancements successifs des premières saisons de Loft Story et de la Star Academy, Endemol avait opté pour une apparition physique lors des prime times. Quelques secondes sous les projecteurs mais qui permettent à l’émission de prendre un tour plus "solennel" lors de l’annonce des résultats. Pour l’huissier, cette médiatisation n’a que des avantages: apparaître à la télé tout sourire sans, pour une fois, ne pas avoir le rôle du méchant, cela contribue à redorer l’image de la profession. "Cela a permis d’arrondir certains angles et de ne plus nous associer uniquement aux tâches ingrates", explique maître Nadjar. "Cela dit, nous devons faire attention à ne pas être emportés par le mouvement: nous ne pouvons pas sortir de notre rôle. Devenir une star de la télé ne m’a jamais effleuré l’esprit, pas plus qu’à d’autres collègues."

Les limites? Arthur a bien essayé de les franchir en 2004 dans A prendre ou à laisser, en demandant à un huissier d’être présent durant toute l’émission dans le public, entouré de deux jolies demoiselles et régulièrement taquiné par l’animateur… qui l’appelait par son prénom! Là encore, maître Jean-Louis Hauguel avait eu le bon goût de résister à la tentation de la starification: "Oui, je suis devenu une figure emblématique de l’émission, car c’était un souhait de la chaîne. Mais je pense avoir réussi à garder mes distances. Je constate tous les jours à quel point cette présence a réussi à rendre le métier moins austère qu’il en a l’air".      

Est-ce toujours le même huissier qui doit officier?

Si les huissiers du Lotto et consorts sont anonymes et donc interchangeables, ceux des émissions de divertissement ont acquis une certaine "cote" auprès du public, et les chaînes les plébiscitent. L’exemple de maître Nadjar est le plus frappant: l’homme officie depuis plus de 20 ans pour M6, où il a supervisé Loft Story, Nouvelle Star et La France a un incroyable talent. La chaîne française a un jour fait appel à lui pour contrôler le bon déroulement de ses jeux et concours. Depuis, elle ne le lâche plus. Chez nous, maître Galand entame son parcours de la même manière: "Je suis arrivé un peu par hasard: la RTBF m’avait contacté pour m’occuper des votes de l’Eurovision. Comme ça s’est bien passé, elle m’a recruté pour les deux saisons de The Voice"

Combien la prestation?

On s’en doute: c’est la question à ne pas leur poser. Néanmoins, des chiffres ont circulé dans la presse française, affirmant que maître Moya (ou maître Krikorian, du même cabinet, parfois sa remplaçante dans Secret Story) toucherait environ 1.200 euros par émission. Notre maître Galand n’est pas au courant, mais il précise: "Je peux juste vous dire qu’ici, c’est beaucoup moins! Mais attention: c’est un vrai travail, qui demande 3 heures de temps chaque mardi et exige d’être attentif de bout en bout. Aucun ne se tourne les pouces, croyez-moi".

SECRET STORY
Chaque vendredi TF1 23h00

Sur le même sujet
Plus d'actualité