Les femmes du bus 678

Dans l'Egypte contemporaine, trois femmes de milieux très différents mais victimes du machisme ordinaire décident de s'unir contre le harcèlement sexuel qui sévit dans les rues du Caire.

506502

Inspiré du premier procès remporté par une femme contre le harcèlement sexuel, le premier film de Mohamed Diab (l’un des leaders de la Révolution de la place Tahrir) est un manifeste pour le droit des femmes, et pour la liberté.

Sorti sur les écrans un mois avant la révolution qui a renversé le régime de Moubarak, le film a fait l’effet d’une bombe en Egypte. Parce qu’il osait lever un tabou. Celui que subissent 83 % des femmes égyptiennes. Un pourcentage très élevé que le réalisateur n’impute pas à l’islam mais bien aux difficultés de l’économie égyptienne, génératrices de frustrations dont les femmes sont les premières victimes.

Presque comme un poing levé, la caméra alerte de Mohamed Diab croise les parcours de ces trois femmes suivies par un inspecteur au cœur tendre, à la manière des destins croisés filmés au Mexique par un Iñarritu. – J.G.

Voir les salles où ce film est à l’affiche

Les femmes du bus 678
Réalisé par Mohamed Diab (2010). Avec Nahed el Sebai, Bushra Roza et Nelly Karim – 100′.

Sur le même sujet
Plus d'actualité