Les !!! enflamment les Nuits Botanique

On le sait, on l'a vu, lu et entendu: la musique du gang californien se délecte surtout en live.

858469

En près de quinze ans d'existence, les déhanchés outrageux du leader Nic Offer et le mix joyeusement disco-funk de la formation californienne ont placé les performances du groupe dans le top dix des shows les plus euphorisants.

 

On pourrait se lasser face à tant de décadence… Mais pourtant, à chaque fois qu'ils débarquent en concert, c'est la claque.

 

Tête d'affiche de ce lundi soir aux Nuits Botanique, le quintet (+ 1 membre) explose littéralement les mirettes du public avec l'arrivée sur scène d'un Nic Offer… en caleçon, ultra-remonté et prêt à en découdre avec le Chapiteau rempli aux trois-quarts.

 

Et la formule marche toujours! Dès les premiers roulements de bassin du frontman sur Wannagain Wannagain, l'assemblée se transforme en une mer d'épaules frétillantes.

 

Les morceaux roulent tout seuls sur leur lit de funk, s'allongeant à l'envi, parfois même à l'excès comme sur le génial One Girl/One Boy, pour permettre à chacun de se trémousser dans son coin. Et aux musiciens de changer d'instruments.

 

Le claviériste, lui aussi atteint par cette frénésie mouvante, n'en finit plus de courir de son poste au devant de la scène, oubliant quelques notes par-ci, par là.

 

Ajoutez au mix quelques envolées de saxo avec les morceaux tirés de "Thri!!er", cinquième album de nos doux-dingos de Sacremento, du shit et du motherfucker balancés toutes les cinq phrases et une petite danse roucoulante de notre Nic favori au milieu du public et vous obtenez la fureur dynamitée qui s'est emparée du Chapiteau ce 6 mai. C'était trop bon, c'était trop court. Triple point d'exclamation.

Plus d'actualité