Les Diables en route pour les huitièmes

Tous les regards seront portés sur notre équipe nationale aujourd'hui à 18h. Une victoire et la qualification pour le tour suivant est en poche.

1127057

Après l’Algérie, c’est la Russie qui se dresse sur notre chemin. L’adversaire devrait normalement être plus coriace et plus entreprenant que les Algériens. Et ce n’est peut-être pas plus mal. Face à une équipe au jeu plus ouvert, les Diables devraient avoir davantage d’espaces pour développer leur football. La tactique ultra-défensive et attentiste de l’Algérie avait en effet posé de multiples difficultés à notre équipe nationale qui avait dû attendre l’écroulement physique de ses adversaires. La Russie s’inspirera-t-elle de ce schéma pour ennuyer les Belges ? Quoi qu’il en soit il faudra être encore plus vigilant au niveau défensif car les Russes ont des armes plus affûtées que les Fennecs. Dans ce cadre, tous les regards sont portés vers les latéraux, Alderweireld et Vertonghen, pions plus fébriles du dispositif de Wilmots.

On aura également un œil attentif sur Vincent Kompany, toujours incertain pour cette rencontre. Vince the Prince a été perturbé par une surcharge musculaire ces derniers jours et n’est pas encore sûr de pouvoir tenir sa place de patron de la défense. Autre nouveauté, Defour pourrait être aligné pour prêter main-forte à un Witsel qui avait épaté la galerie lors du premier match.

Si la victoire est au bout du compte, la Belgique sera assurée de passer au prochain tour, peu importe le résultat de la rencontre entre l’Algérie et la Corée du Sud (21h). Mais les Belges s’intéresseront malgré tout de près à cette rencontre car la position occupée au terme de la phase de poules conditionnera la suite de l’aventure. Dans ce cadre, les Diables seront aussi attentifs au dernier match de la journée, opposant le Portugal aux Etats-Unis (0h00). Les Portugais avait été laminés par l’Allemagne lors de la première rencontre (4-O). Ils doivent absolument se reprendre face aux Etats-Unis sous peine de prendre un billet commun avec l’Espagne et l’Angleterre pour retourner en Europe.

 

La Mannschaft n’a pas course gagnée

Hier soir, on a presque assisté à deux surprises de taille. Tout d’abord venant de l’Argentine qui, théoriquement, ne devait faire qu’une bouchée de l’Iran. Mais l’affaire n’a pas été bouclée aussi facilement. Et tout comme lors du premier match, c’est Lionel Messi qui a dû débloquer la situation en fin de match (1-0 à la 90e). L’Albiceleste, malgré ses deux victoires, est loin de séduire et va devoir montrer un autre visage si elle désire passer les écueils suivants.

L’autre coup de tonnerre a presque eu lieu dans le match opposant l’Allemagne au Ghana. Les Allemands ont été impressionnants face au Portugal. Ils ont par moment été inquiétants face aux Ghanéens. Mis sous pression d’entrée de jeu, la défense de la Mannschaft a éprouvé les pires difficultés à garder la tête hors de l’eau. C’est pourtant l’Allemagne qui déflorait la marque après la pause mais le Ghana ne se laissait pas impressionner et prenait même le dessus. Heureusement pour les Allemands, le vétéran Klose passait par là pour arracher un match nul pas encore synonyme de qualification.

Le dernier match de la journée opposait le Nigéria à la Bosnie. Cette dernière équipe avait montré d’excellentes dispositions face à l’Argentine. Mais elle n’a pas su confirmer et a dû courber l’échine (1-O). Elle est donc éliminée de ce groupe au même titre que l’Iran.

 

Hier

Groupe F

Argentine – Iran : 1-0

Nigéria – Bosnie : 1-0

Groupe G

Allemagne – Ghana : 2-2

 

Aujourd’hui

Groupe H

Belgique – Russie (18h)

Corée du Sud – Algérie (21h)

Groupe G

Etats-Unis – Portugal (0h00)

Sur le même sujet
Plus d'actualité