Les contes de la nuit

Treize ans après Kirikou, cinq ans après Azur et Asmar, le réalisateur Michel Ocelot revient pour nous enchanter. Pari réussi.

41919

Si l'on en croit les campagnes publicitaires, il n'y a que deux films capables de divertir vos enfants pendant ces tristes vacances: Cars 2 et Kung-fu Panda. Détrompez-vous. Car au milieu de cette tempête marketing, Michel Ocelot, le papa de Kirikou, sort son nouveau film: Les contes de la nuit. Tous les soirs, une fille, un garçon et un vieux technicien se retrouvent dans un cinéma pour y inventer des histoires. Ils imaginent des personnages, des costumes, des décors et se projettent alors dans les histoires qu'ils viennent d'inventer.

Véritable hommage au cinéma (cet endroit où l'on rêve, où l'on crée, dans lequel on se projette), Les contes de la nuit est aussi une jolie révérence à l'art du conte. Ainsi, nos deux jeunes héros vont vivre de folles aventures. Une histoire antillaise (Ti-Jean et la Belle-Sans-Connaître), une histoire d'amour médiévale (Le loup-garou), une sombre affaire de magie (La fille biche et le fils de l'architecte), un conte sur le sacrifice dans la civilisation aztèque (L'élu de la ville d'or) mais aussi un joli retour aux sources africaines pour Ocelot avec Le garçon tam-tam.

La réussite de ces Contes de la nuit réside dans la force des histoires, bien entendu (avec toutes les belles mais parfois dures valeurs véhiculées par les contes). Mais aussi dans l'esthétique incroyable que propose une fois de plus Ocelot. En effet, il a choisi cette fois de réaliser un film en silhouettes découpées (sortes d'ombres chinoises inventées par la réalisatrice allemande Lotte Reiniger dans les années 20) qu'il a adaptées pour la 3D. Le résultat, qui confronte continuellement le noir et les couleurs chatoyantes, est tout simplement enchanteur. Ici, les voitures ne parlent pas, les pandas ne mangent pas japonais, mais la poésie est de chaque minute. Un beau divertissement familial.

Les contes de la nuit

Réalisé par Michel Ocelot (2011) – 84'.

Sur le même sujet
Plus d'actualité