Les Avengers: La veuve Noire

1337949

Nom : La veuve Noire (Black Widow)

Interprétée par Scarlett Johansson depuis Iron Man 2 en 2010. Pas bête, la belle a trouvé dans les sagas super-héroïques le moyen rêvé de percer auprès d’un (très grand) public plus geek. Bien joué ! Après un prochain Captain America (2016) et deux autres volets d’Avengers (2018 et 2019), elle devrait enfin tourner dans un film entièrement à la gloire de son personnage qui adore le noir pour sortir le soir, prévu en 2020.

 

Pouvoirs : Elle n’en a pas. A moins que l’on décide que sa combinaison ultra-moulante qui fait craquer Tony Stark en soit un !

 

Son arrivée chez Marvel remonte à 1964. Elle sort de l’imaginaire de Stan Lee. Et des crayons de Don Rico et Don Heck. Natasha Romanoff pour l’état civil, la Veuve Noire est une digne descendante de la grande royauté russe. Mais abandonnée à la naissance et recueillie par une famille d’adoption. Ses capacités de dissimulation et son intelligence extraordinaires lui ont valu d’intégrer le KGB et, ensuite, le SHIELD (l’agence d’espionnage qui regroupe une bonne partie des super-héros usinés par Marvel). Elle tient son nom au fait que ses maris successifs sont tous morts dans des circonstances assez obscures, ou des accidents qui ne devraient pas tout au hasard. Sa dernière conquête en date n’est autre que Iron Man. Avec qui elle a un moment filé le parfait amour, avant de retourner sa combinaison pour tenter d’assassiner son amant. Mais elle n’est pas arrivée à ses fins. Depuis, les deux anciens tourtereaux vivent une relation d’amour/haine féroce.

 

Si cette espionne chic et charme ne possède pas de pouvoirs en tant que tels, elle a été entrainée dès son plus jeune âge pour devenir une athlète de classe mondiale. Résultat: elle a atteints des sommets aussi bien dans le ballet que dans des disciplines moins posées mais tout aussi tourbillonnantes. Comme le karaté, la savate et le kung-fu. Tout cela en plus d’être une experte du maniement des armes les plus variées. Dont des capsules de gaz lacrymogène. Et, surtout un émetteur de décharges électrostatiques mortelles, aussi appelées Dards de Veuve. Bref, qui s’y frotte s’y pique… au minimum.

Sur le même sujet
Plus d'actualité