Les Ardentes – Waka Flocka Flame: Waka Waka, plouf

Le rappeur d'Altanta est arrivé en retard et a mis le turbo pour lancer la machine. En vain...

900217

C'est avec près de vingt-cinq minutes de retard (le record de Marilyn Manson n'est pas encore battu), que le rappeur d'Atlanta a déboulé sur la scène HF6. Tout essoufflé, il a balancé la sauce sans la moindre nuance. Avec un gros son, de gros clichés ("Make some noise", "Put your hands up", "Come On Belgium") et hélas peu de finesse dans son flow.  

 

Sur foi de quelques hits putassiers mais efficaces (No Hands, O Let's Do It, Rouch Of Applause), Juaquim Malphurs (son nom sur carte de sécurité sociale) compte déjà pas mal de jeunes fans chez nous, à en juger par l'ambiance sautillante qui régnait dans les dix premiers rangs. Allez, on va dire dans les onze premiers rangs…

 

Entre le hip-hop pour égayer les concours de tuning à Morlanwez le dimanche, quelques influences assumées (il est pote avec Lil Wayne) et -il faut lui laisser- une envie saine d'en découdre, Waka  a peut être pêché par précipitation.  Ok pour l'ambiance, mais musicalement, le niveau était proche de zéro.

[FOTOSPECIAL]

Sur le même sujet
Plus d'actualité