Les Ardentes: Ayo, black panther

Née d'une mère gitane héroïnomane et d'un père nigérian, Ayo fait oublier l'étiquette soul/folk acoustique qui collait aux chansons de ses deux premiers albums ("Joyfull" en 2008 et "Gravity At Last" en 2009) pour élargir sa palette sonore.

39284

A l'instar de son dernier et recommandable album "Billie-Eve", ses prestations scénique la voit désormais enchaîner des reggae nonchalants, des morceaux plus soul, mais aussi du vrai rock à guitares, un bel hommage à Michael Jackson (sa cover d'I Want Your Back).

D'une bonne humeur communicative, Ayo ose dérouter son public par de longs intermèdes improvisés et n'oublie pas de signer des morceaux de bravoure, comme sa version époustouflante d'How Many People ou son single plus hédoniste I'm Gonna Dance ou le chaloupé Real Love. Un beau moment. – L.L.

Photos: (c) Alain Nassogne – Moustique

Sur le même sujet
Plus d'actualité