Les Ardentes: Arno, c’était vachement bien

Comme Nick Cave l'a montré la semaine dernière à Werchter avec Grinderman,  Arno semble durcir le ton au fur et à mesure que les année passent.

39438

Samedi, aux Ardentes, l'Ostendais tendu a joué ses morceaux les plus rock en limitant, grand première, les vannes et les réflexions sur la situation politique absurde de notre pays. 

Tétanisé par le volume sonore, parfois dérouté par un répertoire sans concession (avec notamment des versions très dures de Chic et Pas Cher et God Save The Kiss), le public ne s'y est pas trompé, réservant un accueil euphorique à ce rock carré mais jouissif.

Les tubes, il les a gardé pour la fin avec un tiercé imparable: Oh la la la, (C'est magnifique), Putain Putain et Les filles du bord de mer. Voici plus de trente ans, il se produisait avec TC Matic à La Chapelle de Liège  avec la niaque du débutant. Il n'a rien perdu  de son tempérament. Que du contraire. – L.L.

Sur le même sujet
Plus d'actualité