Les Ardentes – Alex Hepburn: Voix soul

 

La chanteuse écossaise  révélée avec le tube Under donnait  son premier  concert aux Ardentes. Il y en aura d'autres...

900593

Alex Hepburn, c'est la voix éraillée  qui déclame le poignant Under, l'un des tubes radio de votre été. Née en Ecosse voici vingt-sept ans, installée ensuite à Londres et puis dans le sud de la France avec retour outre-Manche, Alex n'a pas vraiment eu une existence heureuse si l'on en croit les chroniques qu'elle dépeint sur son premier album "Together Alone". 

 

Pourtant sur scène, elle ne cesse de se marrer, d'échanger des vannes avec son public et de séduire avec ses allures de jeune fille émerveillée de voir que tout lui réussit depuis quelques mois après tant d'échecs et de chagrin (son père est mort de maladie, sa sœur s'est suicidée).

 

Même si on la compare un peu trop facilement à Adèle, ses influences sont à chercher ailleurs, du côté d'Etta  James, de Billie Holiday voire des chanteuses glamour des sixties.   Profondément soul, sa voix  est son principal atout. A l'aise dans tous les registres, Alex introduit ainsi l'excellent Bad Girl par une reprise de Bang Bang ballade mortelle popularisée par Nancy Sinatra.

 

Plus tard, elle offrira une magnifique relecture de Woman de Neneh Cherry, traversée par un langoureux orgue Hammond qu'on aurait aimé entendre un peu plus. Entre ses chansons post-rupture (Under), des envolées un peu plus up-tempo (Miss Misery, soit le surnom qu'elle s'est donné pendant son adolescence) et ses blues moderne (Broken Record),  cette jeune femme au charme fou nous a donné l'envie de la revoir dans une salle intimiste, sans doute plus propice à son répertoire.

 

Un beau moment passé en charmante compagnie et sous le soleil. Vu la programmation un peu plus faible de cette deuxième journée, ça nous a mis en forme.

Sur le même sujet
Plus d'actualité