Les Ardentes 2013: le bilan

Avec 60.000 spectateurs en quatre jours, la huitième édition du festival liégeois affiche une sérieuse baisse de fréquentation mais a d'autres -bonnes- raisons de se réjouir.

901115

En 2011, les Ardentes avaient battu leur record de fréquentation avec 70.400 personnes.  L'année dernière, ils étaient 67.000 à faire la fête en bord de Meuse et cette année, le bilan est de 60.000 spectateurs. Une chute d'affluence relativement importante, donc. Pourtant, les organisateurs Fabrice Lamproye et Gaëtan Servais ont de bonnes raisons de se réjouir. "Compte tenu de la situation concurrentielle du marché des festivals, nous nous étions fixé pour cette édition un objectif de 60.000 personnes",  analyse Gaëtan Servais.

 

"Cette édition a permis d'asseoir notre réputation et de consolider cette image de "Nyon liégeois" (référence au festival de Nyon en Suisse, – ndlr) que l'on colle à notre manifestation.  Artistiquement, la journée de samedi avec Lou Doillon, Kaizer Chiefs et un concert d'anthologie de dEUS a été l'une des plus belles de l'histoire du festival.  De nombreux artistes nous ont complimentés sur le festival et ont partagé leur enthousiasme sur les sites sociaux.  Quand Steve Aoki, qui a 600.000 followers sur Twitter dit du bien de nous,  ça nous fait bien sûr très plaisir."

 

Si la journée de samedi à frôlé le sold-out, celles de jeudi (avec Nas et Steve Aoki comme têtes d'affiche) et de vendredi (avec Mika qui revenait pour la seconde fois) ont été plus faibles.  Les organisateurs ne citent pas de chiffres comptables mais avec des tickets journaliers moins chers qu'en 2012 (45€ au lieu de 55€) et des cachets élevés (le record, cette année, est pour M), les Ardentes ont donc subi un manque à gagner. 

 

La neuvième édition se déroulera sur le même site mais il est d'ores et déjà certain que le festival déménagera en 2015. Des transhumances qui pourraient être aussi synonymes de profonds changements et "d'une nouvelle dynamique."

Sur le même sujet
Plus d'actualité