Les Ardentes 2013: Hooverphonic, la Voix, des cordes et des préservatifs

En pleine phase finale de l'enregistrement de son nouvel album,  le trio de Sint-Niklaas a servi un magnifique best of avec un orchestre symphonique. Glamour.

901221

La belle Noémie, Alex et Raymond publieront le successeur de "The Night Before" le 15 novembre prochaine. Avant le mixage final de ce disque qui a été enregistré au domicile de cinq de ses fans, Hooverphonic pointait à l'affiche de quelques festivals, accompagné d'un orchestre symphonique.  Vendredi, le groupe se produisait au Cactus. Samedi il jouait au Rock Zottegem et ce dimanche il a offert une prestation grandiose au public des Ardentes.

 

Si la formule orchestre convient bien à un groupe, c'est à Hooverphonic. Toute sa discographie est basée sur des arrangements glamour qui doivent autant à la pop vintage qu'aux mélodies suaves de Burt Bacharach. La finesse pop des compositions (The Night Before, Happiness, 2 Wicky, Jackie Cane, Mad About  You et on  en passe,…) et la minutie quasi chirurgicale d'Alex Callier évitant à ce projet de tomber dans la daube, façon Night Of The Proms

 

Vêtue d'une "playsuit" qui met encore davantage en valeur ses ondulations, Noémie Wolfs est bien sûr la reine du bal. Sa voix passe à merveille et suscite l'émotion dans chacune de ses nuances. Très à l'aise avec les spectateurs liégeois à qui elle s'adresse en français (elle a passé trois fois dans une chambre de bonne à Paris pour maîtriser notre langue), elle laisse toutefois au bavard Alex le soin de balancer une vanne.

 

Il aura fallu que ce dernier fasse une remarque sur des petits malins qui avaient gonflé un préservatif, pour que les capotes se mettent à voler un peu partout. Mais cela n'a pas empêché l'assistance de goûter sans modération à un répertoire "best of" transcendé par toutes ces cordes et ces cuivres. Le groupe aurait mérité un rappel, le public aussi.

Sur le même sujet
Plus d'actualité