Led Zeppelin: Retour sur scène (DVD)

Le concert unique de reformation de 2007 enfin disponible en DVD. Une leçon de rock. Une leçon de vie.

657097

10 décembre 2007. Led Zeppelin se reforme après vingt-sept ans d’absence à l’occasion d’un concert unique dans la salle O2 à Londres. 18.000 personnes assistent à l’événement. Plus de vingt millions d’autres ont essayé en vain d’acheter leurs billets. Cinq ans plus tard ("soit cinq minutes de vie sur notre échelle du temps",selon John Paul Jones, bassiste du groupe), ce show, baptisé Celebration Day,est enfin disponible en CD, DVD et Blu-ray. Et c’est une claque!

Contrairement aux autres dinosaures du rock, Led Zeppelin n’a pas vieilli en public. Quand le groupe se sépare après la mort de son batteur John Bonham en 1980, Robert Plant, son leader, n’a que 32 ans. Plant, comme le guitariste Jimmy Page ou le bassiste John Paul Jones sont bien sûr restés actifs mais ont maintenu la légende Led Zep intacte. Comme on peut le voir sur les plans serrés de Celebration Day, ils prennent du plaisir à jouer ensemble leurs classiques et, malgré les rides, retrouvent toute leur jeunesse.

Le show débute par Good Times Bad Times, premier morceau de leur premier album "Led Zeppelin" paru en 1969. Les trois survivants sont concentrés, un peu timorés même. Derrière eux, Jason Bonham, fils de John, assure à la batterie. Il faut trois ou quatre titres pour que la formation se libère. Chaque chanson (Black Dog, In My Time Of Dying, Nobody’s Fault But Mine) dresse en quelque sorte le couvert pour la suivante et suscite chaque fois un peu plus de superlatifs. Et c’est en crescendo que le concert atteint son point culminant avec les versions live ultimes de Stairway To Heaven, The Songs Remains The Same, Kashmir, Whole Lotta Love et Rock And Roll.

Le réalisateur Dick Carruthers privilégie la musique, les gestes techniques de Page, les mimiques de Plant. Pas d’effets spéciaux, pas de séquences inutiles dans les loges ou de "caméra sur l’épaule" se faufilant dans la foule pour faire "vrai documentaire".

Dans la deuxième moitié du concert, des sourires ou des regards témoignent de la complicité qui existe toujours entre les musiciens. "Led Zep est un groupe dont les membres jouent ensemble", nous rappelait ainsi Robert Plant au cours d’une conférence de presse londonienne qui a suivi l’avant-première de Celebration Day. "La plupart des groupes d’aujourd’hui ne donnent pas cette impression. Faire de la musique avait l’air plus amusant et moins cérébral à notre époque, ajoute, pour sa part, Jimmy Page. Nous devions simplement nous concentrer sur notre musique, nos concerts et pas à nos singles ou d’autres trucs parasites qui pullulent dans l’industrie du show-business."

Bien sûr, la question d’une éventuelle tournée revient sur le tapis. Et bien sûr, le groupe botte en touche. "Vous avez vu Celebration Day? Vous l’avez aimé? Alors c’est que nous avons fait notre job. Il n’y a rien d’autre à ajouter."

Pour les puristes et les collectionneurs de bootlegs, on ajoutera que Celebration Day n’a presque pas été corrigé en studio. "Hormis un passage vocal à la fin de Kashmir, qui a dû être refait parce que j’étais à court de vapeur", précise encore Plant. Jusqu’à ce jour, la compilation d’archives filmées "Led Zeppelin" parue en 2003 reste la meilleure vente mondiale jamais réalisée pour un DVD musical. "Celebration Day" fera encore mieux.

Black Dog

Kashmir

Led Zeppelin
Celebration Day (CD, DVD, Blu-ray)
Warner.

Sur le même sujet
Plus d'actualité