Le vinyle qu’ils aiment…

A l'occasion du Record Store Day, le gratin de la scène belge présente son best of. Il y en a pour tous les - bons - goûts.

840829

Ce samedi 20 avril, pas moins de quarante disquaires belges participent au Record Store Day, grande chasse internationale aux trésors pour les accros du vinyle.

A cette occasion, plusieurs artistes sortent des microsillons à tirage limité alors que des labels indépendants rééditent des disques cultes.

Les amateurs pourront ainsi dénicher un EP avec de nouvelles chansons de Girls In Hawaii , le premier EP des Belges de Paon (en vinyle vert!), mais aussi une collaboration inédite entre Moby et Mark Lanegan, un 45 tours "double face A" de Bowie à tirage limité, une réédition du Hey Joe de Jimi Hendrix, une nouveau pressage  du tout premier maxi de dEUS et même une cassette audio de MGMT!

Pour la liste complète, nous vous renvoyons sur le site www.recordstoreday.be. L'occasion faisant le larron, nous avons demandé à la crème de nos groupes de fouiller dans sa collection de vinyles pour exhumer la pièce ultime.

David Baboulis – Soldout

Pink Floyd, The Dark Side Of The Moon, 1973.
"D'une manière ou d'une autre, Pink Floyd m'a toujours influencé. Le groupe m'a marqué quand j'étais adolescent et en les réécoutant aujourd'hui, ça me touche toujours autant.
"The Dark Side Of The Moon" reste pour moi le meilleur album de Pink Floyd et c'est sans doute l'une des plus belles pochettes de l'histoire du vinyle."

Anthony Sinatra – Piano Club

The Beatles, Magical Mistery Tour, 1967.
"Même si j’ai découvert cet album il y a longtemps, il me surprend encore à chaque écoute. Il est varié, inventif, truffé de détails sonores et comprend de grandes chansons comme Strawberry Fields ou Blue Jay Way. L’album sort juste après "Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band" et démontre la facilité avec laquelle les Beatles créent des œuvres qui résistent au temps. Ils sont représentés en magiciens sur la pochette et c’est l’image que je garde d’eux. Je tiens beaucoup à mon pressage original anglais avec livret."

[…]

Devil D'Inferno – The Experimental Tropic Blues Band

Velvet Underground, Andy Warhol's Velvet Underground Featuring Nico, 1970.
"La pochette originale de l'album est la célèbre banane au LSD. Celle que j'ai est une version ultérieure (sortie en 1970 sous forme d'une compilation double vinyle, NDLR) qui a décoré mon premier studio pendant un moment. A l'âge de 17/18 ans, j'avais demandé à un mec qui était en classe avec moi de voler l'exemplaire de son père et de me le vendre. C'est le premier vinyle que j'ai acheté. Il fait toujours partie des disques que j'écoute régulièrement."

Dan Klein – Vismets

The Beatles, Abbey Road, 1969.
"Choisir un seul vinyle n'est pas facile. J'ai pas mal hésité entre "Piper At The Gates Of Down", le premier album de Pink Floyd et "Abbey Road", le dernier disque enregistré par les Beatles. J'ai finalement opté pour "Abbey Road". Ce disque est tout simplement magique,  il résume toute la carrière des Fab Four. La chanson Oh Darling me rappelle les débuts du groupe et sonne presque comme un standard. Les harmonies vocales de Because donnent tout simplement la chair de poule et les structures alambiquées de I Want You (She's So Heavy) et du medley qui clôture l'album sont annonciatricesde la déferlante prog rock qui allait sévir tout au long des seventies. C'est un peu comme une sorte de testament et de disque prophétique à la fois. Bourré d'émotions et d'inventivité, "Abbey Road" est sans nul doute le vinyle que j'emmènerais sur une île déserte."

Saule

Serge Gainsbourg, Aux armes et cætera, 1979.
Other Lives, Tamer Animals, 2011.
"Je place ces deux vinyles ex æquo. "Aux armes et cætera" est un des premiers disques que j'ai écoutés dans mon enfance. Je me souviens de l'émotion que j'avais en voyant ma mère le sortir de sa pochette en carton, de l'aiguille qui crépitait et de ce son qui sortait en une fois: gigantesque! Il y a des signes qui ne trompent pas. Je me suis acheté récemment une nouvelle platine en pensant à ce disque et, trois heures plus tard, je le trouvais dans une brocante! Grande émotion aussi en écoutant "Tamer Animals", le dernier disque que j'ai acheté en vinyle. L'impression de planer au-dessus d'immenses forêts interminables. C'est vertigineux."

Dans le Moustique du 17 avril, retrouvez également les vinyles préférés de Puggy, Paon, Girls In Hawaii, Mélanie De Biasio, Dan San, Pale Grey…

Record Store Day, le 20/4. www.recordstoreday.be

Huitième Foire aux disques vinyle, le 28/4. Galerie Ravenstein, Bruxelles. www.brusselsrecordfair.com

Sur le même sujet
Plus d'actualité