Le temps d’une aventure

Elle est actrice, revient d’un casting foireux et n’arrête pas de tomber sur la boîte vocale de son homme.

834645

Dans le train, elle croise le regard mélancolique d’un inconnu… Avec ce cinquième film, Jérôme Bonnell (J’attends quelqu’un) crée une histoire qui peut se ranger sans rougir au panthéon des grands films d’adultère, aux côtés de Brève rencontre de David Lean et Sur la route de Madison d’Eastwood.

D’autant qu’il y ajoute une originalité. Pas question ici de retrouvailles répétées et secrètes ou d’un retour nostalgique dans le passé. Le réalisateur, admirateur de Rohmer et du délicat Genou de Claire, se trouve enfin une vraie personnalité en déclinant son récit amoureux dans une unité de lieu, de temps et d’espace.

C’est la naissance d’un amour impossible capté minute après minute qu’il nous donne à voir, avec une caméra à la fois caressante et discrète, au plus proche de ses personnages.

Et quels personnages! Emmanuelle Devos, toujours sur le fil entre l’émotion vive et le petit diable rieur prêt à sortir d’elle à tout moment, est craquante.

Tandis que Gabriel Byrne (la série En analyse) nous transperce le cœur par ses émotions silencieuses, le moindre regard (il faut voir la palette des sentiments ombrant son visage au moment du départ!). On croit d’emblée au couple pourtant mal assorti de ce bel Anglais mûr terrassé par un deuil et de cette femme dépassée, espiègle et maladroite, abordant l’amour et le désir de façon enfantine. On s’émeut à chacune de leurs respirations.

On s’amuse de leur gaucherie quand enfin ils se rapprochent à l’hôtel, on profite avec eux de cette ballade tendre et complice, seuls au monde dans un Paris rempli de fête.

Avec son élégant dispositif plaçant toujours ses personnages dans le mouvement (notamment dans des transports en commun, idéaux pour figurer le transport… amoureux), Bonnell filme une journée qui aurait l’intensité d’une vie, et l’amour, comme un petit miracle permanent que l’approche de la fin rend plus vibrant encore. Beau film!

Le temps d’une aventure
Réalisé par Jérôme Bonnell. Avec Gabriel Byrne, Emmanuelle Devos, Gilles Privat – 105’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité