Le grand méchant loup

Quand le loup a les atouts de Charlotte Le Bon (ex-miss météo de Canal +), difficile de lui résister. C’est l’amère expérience que va faire Philippe (excellent Benoît Poelvoorde dans le rôle du dragueur malade de timidité).

899509

Qui remet sa vie en question et va être imité par ses deux frères. C’est comme ça: dans la famille, on est assez peu équipé pour résister à la tentation. Peu importe si leurs maisons sont en paille, en bois ou en béton, ils vont tous finir par craquer chacun de leur côté. Si le casting des trois acteurs principaux faisait craindre un blockbuster consensuel, juste bâti pour satisfaire les ego des trois larrons, il n’en est heureusement rien.

Car ce film fonctionne bien justement parce que personne ne la ramène. Il en découle un humour jamais trop facile ni trop lourd, des situations vraiment cocasses et quelques jolis moments d’émotion. Sans oublier des seconds rôles savoureux signés Zabou Breitman ou Valérie Donzelli. Bien qu’il possède le potentiel d’un phénomène à la Intouchables, on ne sait pas encore si ce film deviendra la comédie de l’année. Mais c’est en tout cas celle de l’été. –

Le grand méchant loup
Réalisé par Nicolas Charlet et Bruno Lavaine. Avec Benoît Poelvoorde, Kad Merad et Fred Testot – 107’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité