Le Festival de Dour 2014: Girls In Hawaïï

Un temps inespéré, longtemps désiré, le retour de Girls in Hawaïï a vécu de longues semaines au conditionnel.

1147333

En septembre 2013, trois ans après l’accident de la route qui a coûté la vie au batteur Denis Wielemans, les Belges ont scellé leur retrouvaille avec le public. En se hissant au sommet d’"Everest", troisième album d’une discographie dominée par des mélodies vertigineuses et une mélancolie grimpante, le groupe a retrouvé l’énergie et la fougue des premiers jours.

Traversé par les souvenirs (Switzerland), le manque et l’absence (Misses, Lack Of), ce nouvel album défie le destin et réaffirme l’importance de la formation sur le terrain de la pop noire-jaune-rouge. Dopée par l’arrivée de deux renforts de choix (Boris Gronemberger à la batterie et François Gustin aux claviers), la musique du sextet s’attaque désormais à des singles épiques et audacieux (Not Dead, Rorscach).

Sur scène, les anciens morceaux côtoient les nouvelles chansons dans une déferlante d’émotions. Bloc au son puissant et à la force de frappe intacte, Girls In Hawaïï poursuit actuellement une tournée internationale couronnée de succès.

Toujours emmené par les voix de Lionel Vancauwenberghe et Antoine Wielemans, le groupe brabançon débarque aujourd’hui sur la scène principale du Dour Festival avec le statut de tête d’affiche incontournable de la soirée. Un concert à ne manquer sous aucun prétexte.

 

Vendredi 18 juillet – The Last Arena – 21h30

Sur le même sujet
Plus d'actualité