Le casse de Central Park

Eddie Murphy et Ben Stiller dans un film sur la crise. Vous y croyez, vous?

140147

La crise financière s’invite sur les grands écrans depuis quelque temps. Avec du bon (Margin Call et le retour en forme de Kevin Spacey) et du mauvais (le franchouillard Krach). Si les films précités se sont penchés sur la chose avec un sérieux quasi papal, Brett Ratner, lui, prend le parti de rire de la crise. Avec, tenez-vous bien, Ben Stiller et Eddie Murphy en têtes d’affiche! Sur le papier, il faut l’avouer, nous n’aurions pas misé un euro sur cette association. Et pourtant, cette comédie est une belle surprise.

L’histoire? Parce qu’ils ont été spoliés par le milliardaire du penthouse du dessus qui a joué avec leurs fonds de pension, les petits employés fidèles et naïfs d’un gros hôtel de Central Park fomentent un casse pour récupérer leur dû. Voilà donc une équipe de bras cassés acoquinés à un voyou du coin partis pour réussir l’impossible. Ou pas. D’autant qu’un flic du FBI a le milliardaire (excellent Alan Alda) dans le collimateur – l’animal a usurpé 2 milliards à ses actionnaires – et qu’il risque de réduire leurs espoirs à néant.

Réalisateur tâcheron, Brett Ratner se surpasse, réussissant un étrange mélange des genres: le sérieux des films de braquage avec le meilleur des comédies sociales des années 80, façon Un fauteuil pour deux (avec déjà Murphy). Pour couronner le tout, l’image est belle, aussi léchée et poseuse que les Ocean’s Eleven. Et le casse est original jusqu’au bout. Et puis, c’est drôle. Très drôle. Hormis quelques fléchissements et des personnages pas toujours suffisamment exploités, c’est sûr, cette fois, Ratner a réussi son coup.

Voir les salles où ce film est à l’affiche

Le casse de Central Park
Réalisé par Brett Ratner (2011). Avec Ben Stiller, Eddie Murphy, Matthew Broderick – 105'.

Sur le même sujet
Plus d'actualité