Le carnet de bord de Roscoe: « Sprint final »

Bon ben on est dans l'avion. Un peu nostalgiques, mais on se dit que vu le programme, on aura pas le temps de cafarder au retour. 

Le carnet de bord de Roscoe: « Sprint final »

Atterrissage à 6 heures du mat' à Bruxelles. Soundcheck à 11 heures sur la Grand' Place pour l'émission des fêtes de la Fédération Wallonie-Bruxelles de la RTBF, répétition générale de 16 à 19, puis direct à 20h50.

 

Je crois qu'on la fera pas longue. Puis samedi on joue à Arlon…ouh yeah !

 

Mais bon, avant ça y a eu mercredi.

 

Après une de nos rares bonnes nuits de sommeil, on s'est dit qu'on allait la jouer tranquille : aprem shopping sur Sainte-Catherine.

 

D'abord on a été chez urban outfitters puis Raph voulait acheter un jeans et donc on a été……non j'déconne…on va passer à l'essentiel : la pause de midi dans un pub irlandais.

 

La serveuse était absolument impressionnante. C'était comme si la vie avait voulu créer l'être le plus équivoque du monde. Une femme qui n'en avait que le nom (de ce qu'on en a pu juger). Comme un cow-boy texan coincé dans un corps de bodybuildeuse estonnienne : les jambes arquées, le cheveux gras, un t-shirt trop court laissant apercevoir un nombril qui a failli nous dissuader de rester là pour manger.

 

Mais elle était efficace. Elle nous a dégainé 6 burgers le temps d'un aller-retour en cuisine. Vous me direz, c'est pas vraiment bon signe, mais c'était pas mauvais. Allez savoir comment.

 

Le soir, on est allés à l'Abreuvoir. C'est un bar avec une grande terrasse chauffée où c'est plutôt de bon goût de faire la fête. En effet. C'est ce qui s'est passé.

 

Aujourd'hui, jour du rangement, du retour du van et de l'aéroport.

 

Je viens de finir ma barquette de boeuf. Je vais essayer de dormir.

 

Me réjouis de voir l'état de nos tronches à la télé.

 

Voilà qui termine nos aventures québecoises…! C'était juste parfait…plus qu'à trouver un plan pour l'année prochaine !

Sur le même sujet
Plus d'actualité