Le carnet de bord de Roscoe: « Royal dimanche »

C'est décidément bizarre ici. En gros, entre les Montréalais et nous, y a un adn commun à 80% mais c'est dans les 20 qui restent que ca devient étrange.

510341

Y a une partie de ces différences qui sont plutôt positivement surprenantes…:

 

– quand t'arrives dans un shop ou un snack, on te demande si tu vas bien. Et en plus ça paraît sincère,

 

– quand tu t'assieds au resto, on te sert de l'eau avant de te demander quoi que ce soit d'autre,

 

– tu peux demander aux gens "T'es qui toi ?" sans que ce soit une agression, mais juste une manière d'engager la conversation. La première fois qu'on te le demande, ça fait bizarre, mais on s'y fait vite et on le fait vite à notre tour !

 

Puis y a les trucs plus…comment dire…? Etranges.

 

Hier dimanche on a été se promener au Mont Royal pour évacuer les restes de la soirée au Rialto. 

 

C'est une espèce de bute boisée avec des espaces verts où les gens marchent sur des cordes entre deux arbres, font du djembe et jouent de la guitare. Jusque là c'est sensiblement pareil chez nous. 

 

On passe. 

 

Un peu plus loin, on entend des trucs bizarres. Quelques cris d'abord. Puis beaucoup. Des râles. On doit avoir égorgé un cochon sauvage quelque part…voire un troupeau entier. On s'approche pour voir si on ne peut pas aider l'une ou l'autre bête blessée…la sauver de son destin fatal.

 

Mais la vision qui s'offre à nous est toute autre. En contournant la bute, on aperçoit soudain une cinquantaine de sauvages en armures brandissant des épées. Deux clans se font face, en ligne. Aux cris de leur chefs, ils se lancent tous dans une bataille rangée des plus violentes. On a envie de reculer pour éviter les éclaboussures. Ca va faire mal.

 

Il nous faut quelques secondes avant d'être rassurés par le bruit caoutchouteux des épées.

 

C'est peut être ça qui les rend si amitieux le reste du temps. Si tout le monde passait son dimanche à massacrer son voisin à coup de hache dans le parc du Mont Royal, ça calmerait sans doute nos instincts animaux le reste du temps.

 

Juste après le combat, un gars descend la bute sur des skis à roulettes. "T'es qui toi ?"

Sur le même sujet
Plus d'actualité