Le carnet de bord de Roscoe: « l’âme vagabonde »

 

 
Ce tour Canadien, c'est une histoire de contrastes.

509544

Après la soirée rock'n'roll d'hier à refaire le monde avec des punks à grenades, on a dormi de 6 heures du mat' à midi pour redémarrer vers Saint-Adolph d'Howard, village perdu, embrumé, pluvieux, déposé au bord d'un superbe lac comme seul le Canada peut le fournir.

 

Tu veux un lac ? on en a 1000 !

 

Au milieu de ce village, un chalet. Un bistrot culturel. L'Ange Vagabond.

 

Super accueil. Une scène minuscule, un soundcheck peinard, des pintes de Saint-Ambroise et c'est parti.

 

Reste une question. Vu le nombre de maisons croisées depuis 50 kilomètres, on se demande vraiment si quelqu'un va pousser la porte. On doit jouer vers 20.30. Il est 19h30 et…personne.

 

Puis le miracle a eu lieu. Descendant des montagnes, bravant la pluie, le public s'est massé devant la scène et on a commencé le show.

 

C'est à ce moment-là que la Sainte-Ambroise a commencé son oeuvre : j'étais au stade de France.

 

Je me suis bien éclaté ici…!

 

Plus qu'à rejoindre notre gîte tenu par 2 gars bien sympathiques. Le jardin donne sur un embarcadère. L'embarcadère donne sur le lac. Vivement le p'tit déj' en terrasse !

 

Au pieu !

 

Demain, c'est le grand jour…Rendez-vous à 17h au mythique Rialto Theatre de Montréal !

 

Ca va etre le fun !

 

PierreD*Roscoe

Sur le même sujet
Plus d'actualité