Le capital

Premier rôle "ni comique, ni romantique" pour Gad Elmaleh. L'acteur entre ici dans la peau de Marc Tourneuil, banquier cynique qui joue à prendre aux pauvres pour donner aux riches, goûte aux vertiges du pouvoir et à l’ivresse des poules de luxe.

658797

Un homme qui considère aussi la finance comme un jeu lorsqu’il vire des milliers d’employés sur un clic de souris, histoire de faire monter la valeur de l’action de sa banque.

Et si cette dénonciation du capitalisme devenu fou verse parfois dans la naïveté et la caricature, l’essentiel demeure: une indignation vertueuse que Costa-Gavras a souvent usinée, notamment avec Le couperet (le chômage), Amen (le silence du Vatican sur les camps de la mort), et bien entendu Z (la montée en puissance du pouvoir policier et militaire).

Parfaitement porté par d’excellents acteurs, Le capital taille à la hache le portrait de ces anti-Robin des Bois de la finance. Surprise: Gad s'y révèle même très crédible.

Voir les salles où ce film est à l'affiche

Le capital
Réalisé par Costa-Gavras. Avec Gad Elmaleh, Gabriel Byrne, Natacha Régnier – 113’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité