Laurent Voulzy séduit Namur sous la pluie

Devant un public namurois héroïque, l'éternel ado a offert une magnifique croisade électro/pop. A revoir aux Francofolies le 21 juillet.

405296

Pour la première belge de son "Lys&Love Tour", Laurent Voulzy  avait choisi un cadre de circonstance collant parfaitement à l'esprit de son dernier condensé de pop symphonique médiévale: la Citadelle de Namur et l'acoustique presque naturelle du magnifique Théâtre de Verdure.

Malgré la pluie battante, son concert nous a séduits. Pour sa richesse mélodique, pour son audace et aussi pour son répertoire. On connaît en effet peu d'artistes français dotés d'un tel palmarès de tubes qui osent tout miser sur leur dernière production discographique plutôt que de se la jouer en "père peinard" en alignant les tubes nostalgiques.

Et même si les deux mille spectateurs  namurois  – et les 2.000 parapluies les accompagnant- ont eu droit à Une fille d'Avril, Cœur Grenadine ou encore Belle Île en Mer, ce sont essentiellement les nappes sonores de "Lys&Love" qui ont flotté dans l'atmosphère.

Alors que deux projos blancs balaient les averses, la scène est tamisée de lumières bleues, des étoiles scintillent à l'arrière et des chandeliers géants majestueux sont suspendus au-dessus des musiciens.

Cette mise en scène sobre et mystique se marie avec délicatesse aux sonorités privilégiées par Voulzy tout au long des deux heures de concert.  Voulzy oublie les batteries et les riffs clinquants pour des instruments organiques (harpe, flûte, violon), du piano et des boucles électro/trip-hop.

Entouré de cinq musiciens,  mais aussi de l'Ensemble a cappella A Placere de Verviers sur trois morceaux, Voulzy reste cet éternel adolescent heureux dans sa bubble pop. Baskets blanches, cheveux bouclés, gilet et veste bordeaux, il s'émerveille -et nous aussi- de l'héroïsme du public  qui reste imperturbable malgré les conditions météo. Il est touché par la beauté des lieux, séduit par cette chorale qui va littéralement le porter sur Ma seule Amour, Liebe, Le Ciel et la Terre et prend vraiment du plaisir à se réinventer sur les quelques anciennes chansons de sa setlist parfois méconnaissables sous leurs arrangements plus modernes. 

Une prestation irréelle à revoir le 21 juillet aux Francofolies. Les Vip's de la place de l'Hôtel de Ville de Spa devront toutefois mettre en sourdine leurs habituels bavardages pour que le public payant puisse apprécier à sa juste valeur ce spectacle très calme dans son ensemble.

Sur le même sujet
Plus d'actualité