Laurent Garnier « Live Booth Sessions »: Le maître de musique

Le dj/producteur français flanqué de ses acolytes a offert un voyage musical dancefloor de cinq heures qui s'inscrit déjà comme l'un des temps forts des Nuits.

31816

"Les Nuits Botanique, c'est de la balle! En Belgique, je savais que vous étiez dingues mais là,, c'est encore plus fort que jamais. Je vous adore. Merci la Belgique, merci…" Il est une heure du mat' et Laurent Garnier doit mettre fin à sa prestation, couvre-feu oblige.

Cela fait cinq heures qu'il est derrière ses machines et le public bigaré – du quadra nostalgique des raves à la belle bcbg, de l'ado nerd boutonneux à la fashion victim- en veut encore. A quarante-cinq ans, Laurent Garnier vient encore de donner une leçon de musique audacieuse, intelligente et, of course, toujours dansante.

Sans cesse en quête de nouveau défis,  l'ancien résident de l'Hacienda tourne depuis quelques mois  avec le projet "Live Booth Sessions". Le principe? Aves ses comparses Scan X aux machines et Benjamin Rippert aux claviers, il improvise en direct un voyage électro où se mêlent deejaying, live, remixes et bidouillages savants, le tout en interactivité avec le public. La force du concept tient du caractère inédit de la prestation, aucun "concert" ne ressemblant à un autre.  Mais il repose aussi sur le flair instinctif et la culture musicale encyclopédique de Garnier. En 300 minutes, on vogue d'une techno ligne claire à des impros plus jazzy, de beats hip-hop à des passages carrément progressifs, d'une house onirique à des beats pulsés au marteau-piqueur. 

Même les classiques de Garnier (Crispy Bacon, The Man With The Red face) ou ses guilty pleasures (I Feel Love de Donna Summer qui inspire son final ou le Join In The Chant de Nitzer Ebb) sont quasi méconnaissables  dans ce trip captivant.  Nous ne sommes pas prêts d'oublier tous ces bras levés et ces mines réjouies quand Laurent Garnier est venu une dernière fois saluer ces dingues de Belges.. Au niveau de l'ambiance et des bpm, on ne voit pas qui pourra faire mieux lors de cette édition.  Merci, merci, merci Laurent…
L.L.

Laurent Garnier revient avec ses Live Booth Sessions au Dour Festival le jeudi 14 juillet.

Son passage aux Nuits sonores 2010

Sur le même sujet
Plus d'actualité