Lauren Bacall « The look » quitte la scène

Elle a tourné avec les plus grands (Huston, Minelli, Hawks, von Trier). L’icône américaine, Lauren Bacall, qui forma un couple mythique avec Humphrey Bogart, est morte ce 12 août, victime d’un AVC.

1160705

1944. Howard Hawks tourne une scène-clé du film Le port de l’angoisse. Face à Bogart, une jeune mannequin de 19 ans, clope à la main, tailleur strict à damiers et surtout un regard, et quel regard! Ce fameux « regard par en dessous » qui lui vaudra le surnom de « The Look ». Et qui soutient sans jamais défaillir celui de l’acteur qui a 25 ans de plus qu’elle.

Une actrice est née. Mais pas seulement. Boggie l’épouse l’année suivante et les deux tourtereaux poursuivent leur idylle sans nuages sur les plateaux de cinéma. Rapidement, au bras de son homme, Bacall devient une véritable icône à Hollywood. Les producteurs pressent les studios: le public veut voir des films avec Bacall et Bogart. Et il va en voir!

Le couple mythique tourne dans les plus grands polars noirs de l’époque. Suivent dans la foulée du Port de l’angoisse, Le grand sommeil (toujours Hawks) à l’intrigue confuse, mais transcendée par les deux acteurs qui jouent à fond la carte de l’érotisme. Puis Les passagers de la nuit (1947) de Daves. Ou encore Key Largo (1948) de Huston, où elle campe une veuve idéaliste.

L’actrice tourne aussi de très beaux films sans son homme. Dans Comment épouser un millionnaire (1953), elle joue largement jeu égal dans la séduction avec une nouvelle bombe qui cartonne, Marylin Monroe. Après la mort de Bogart, elle quitte la Californie, mais pas le 7e art. On la verra encore dans Prêt-à-porter d’Altman et Manderlay (2004), de l’iconoclaste von Trier. Preuve que rien ne lui faisait peur.

Lauren Bacall s’est éteinte ce mardi 12 août, à 89 ans, frappée par un accident vasculaire cérébral. Sûr qu’elle est allée rejoindre Bogart, qui lui avait fait deux enfants, et à qui elle avait dit dans ce qui devint l’une des plus célèbres répliques de cinéma: « Si vous avez besoin de moi, vous n’avez qu’à siffler ».

Sur le même sujet
Plus d'actualité