L’assaut

Un film d'action français (c'est pas tous les jours) autour d'une prise d'otages entrée dans l'histoire. Avec de vrais tireurs d'élite dedans.

21162

Noël 1994. Aéroport de Marseille-Marignane. 21 millions de Français suivent, en direct à la télé, la libération spectaculaire des passagers d'un Airbus français détourné depuis Alger par un groupuscule islamiste (le GIA) qui projetait d'écraser l'avion sur la tour Eiffel. Aux commandes de cette opération exemplaire (aucune bavure): le GIGN, le corps d'élite et commando-choc de la Gendarmerie nationale, devenu célèbre grâce à ce fait d'armes. De cet épisode, il reste des images inscrites dans la mémoire collective. Des silhouettes cagoulées de noir pénétrant l'arme au poing dans le cockpit de l'appareil, le courage du copilote se laissant tomber par la fenêtre de l'avion, le soulagement des otages évacués sur les toboggans. Des images qui ont fait le tour du monde.

Comme Paul Greengrass qui a retracé, minute par minute, le vol du dernier avion détourné par les pirates du 11 septembre 2001 dans Vol 93, Julien Leclercq nous fait entrer dans la zone intime de l'histoire. Le pari est ambitieux mais pas toujours à la hauteur de nos espérances (à côté, Vol 93 est une merveille). Le film n'échappe pas toujours à la caricature psychologique, entre le gendarme du GIGN flippé, le terroriste halluciné et la jeune technocrate du Quai d'Orsay qui semble résoudre à elle seule toutes les négociations politiques. Étrangement, seize ans après les faits, on se sent moins concerné, même si les images d'archives sont heureusement bien exploitées dans le film.

L'assaut pose toutefois un regard inédit sur le GIGN, qui mérite le détour. Toutes les scènes d'entraînement ont été tournées à Versailles-Satory, à la base même de l'unité. Vrais gendarmes et tireurs d'élite ont participé à la scène-clé de l'assaut, reconstituée avec un réalisme bluffant. Et surtout, le film signe une belle incursion du cinéma français dans le domaine de l'action, encore trop frileux pour s'emparer des sujets forts de notre histoire contemporaine. 

L'assaut
Réalisé par Julien Leclercq (2010). Avec Vincent Elbaz, Mélanie Bernier, Grégori Dérangère et Aymen Saidi.

Sur le même sujet
Plus d'actualité