Lamb – Backspace Unwind

1364513

L'élégant duo de Manchester sublime le genre trip-hop sur "Backspace Unwind".

Formé dans les brumes du nord de l'Angleterre, Lamb a signé de 1996 à 2004 une bande-son collant parfaitement à son époque. Portée par la voix d'ange de la douce Lou Rhodes et les bidouillages électro d'Andy Barlow, la musique de Lamb mêlait alors effluves trip-hop, poussées drum & bass, nappes jazz et zestes de soul. Bref, le genre de décharge émotionnelle qui réussissait le challenge de faire pleurer les filles tout en poussant les mecs sur le dancefloor. Après un hiatus de cinq ans qui leur a permis de mener des projets solo (disques folks et bouquins pour enfants pour Lou, production pour Andy) et de s'aérer l'esprit, Lamb est revenu avec "5" en 2011 et signe aujourd'hui l'excellent "Backspace Unwind". "Le terme "backspace" renvoie à la touche d'ordinateur qui permet de revenir en arrière, "unwind" évoque, pour sa part, la touche de rembobinage des vieux lecteurs de cassettes analogiques", précise Lou. "Si la musique de cet album est contemporaine, on veut peut-être juste montrer avec ce titre que nous avons retrouvé l'esprit de liberté qui nous caractérisait à nos débuts."

Comme Massive Attack, Portishead et Tricky qui ont attiré un nouveau public lors de leurs récentes prestations en Belgique, Lamb pourrait aussi bénéficier du retour en grâce du trip-hop. Mais ce disque est pourtant plus qu'une tentative de ranimer la flamme. Adepte de la philosophie du "less is more",Lamb va à l'essentiel, privilégie les émotions spontanées, tout en enrichissant sa musique par des cordes et des instruments organiques. Réussites majeures du disque, As Satellites Go By, Shine Like This ainsi que le poignant Nobody Else se rapprochent le plus de la définition qu'on pourrait se faire du "blues du troisième millénaire". "Les rôles sont mieux définis dans Lamb aujourd'hui. Avant, Andy et moi-même cherchions à nous stimuler en recherchant sans cesse la confrontation. Notre manière de travailler est plus sereine et ça se ressent dans les compositions qui dégagent bien plus de lumière que dans le passé…"

Plus d'actualité