L’agence

Un jeune politicien plein d'avenir (Matt Damon) perd des élections et tombe follement amoureux d'une fille croisée dans des W.-C. En tentant de retrouver la belle disparue, il va découvrir que le hasard n'existe pas.

21955

Et qu'une poignée d'hommes dotés de pouvoirs surnaturels a pour mission d'ajuster les événements pour que le monde tourne au mieux. L'idée est forte, c'est vrai. Mais Philip K. Dick (écrivain souvent adapté par Hollywood avec Total Recall, Minority Report, Blade Runner) n'en avait fait qu'une nouvelle. Et pour cause, le développement est vite expédié. Dommage car les vingt premières minutes axées sur la politique et ses discours étaient assez brillantes. Malheureusement, ensuite, Nolfi (premier film pour ce scénariste de Ocean's Twelve) se concentre presque exclusivement sur l'histoire d'amour. Mélange entre film romantique et thriller, L'Agence est un peu trop gentil. Mais relativement efficace.

Thriller
Réalisé par George Nolfi. Avec Matt Damon, Emily Blunt, Terence Stamp, John Slattery – 107'.

Sur le même sujet
Plus d'actualité