La télévision publique rétablie en Grèce

Près de deux ans après la fermeture brutale de la ERT, la radio-télévision publique grecque, le gouvernement d’Alexis Tsipras a voté son rétablissement. D’après la nouvelle loi intitulée « Règles pour l’organisme public de radio-télévision (ERT), société anonyme », les 1.550 anciens employés pourront demander leur réintégration.

1350579

Le 11 juin 2013, la ERT était stoppée abruptement dans le cadre de la politique d’austérité. Une fermeture qui avait choqué en Grèce et dans le monde. Aujourd’hui, près de deux ans plus tard, le gouvernement de coalition de gauche radicale et des Grecs Indépendants a voté la remise en place de la chaîne publique dans la nuit de mardi à mercredi. Il s’agissait d’une des promesses électorales d’Alexis Tsipras.

En réalité, c’est un changement de nom qui va être opéré. Un an après la fermeture de la ERT, une nouvelle chaîne avait vu le jour sous le nom de Nerit. Elle fonctionnait avec un budget réduit et 500 employés. Nerit va donc désormais être rebaptisée ERT et devrait employer 2.300 personnes. Son coût s’élèvera tout de même à 60 millions d’euros par an mais il sera couvert par une redevance de 3 euros par mois des citoyens.

Sur le même sujet
Plus d'actualité