La saga du foot belge

Paradoxal. Le championnat belge n’a jamais suscité autant de convoitises! Celle de la FOX en tête.

1025576

Le foot belge est, une fois de plus, en ébullition. Pour rappel, le contrat actuel, qui le lie à Voo, à Belgacom et à la RTBF pour 55 millions d’euros prend fin cette saison. Raison pour laquelle la Ligue Pro et les clubs négocient sec en ce moment. Ils planchent et misent même sur un contrat longue durée de… 12 ans! Avec une petite révolution envisagée, puisque deux diffuseurs étrangers, et non des moindres, risquent de venir redistribuer les ballons sur nos terrains. D’un côté, les Italiens de MP & Silva, déjà détenteurs des droits du foot anglais et italien. D’un autre, Fox Sports, la filiale sportive de Rupert Murdoch, qui possède ceux du foot allemand, notamment.

Voilà qui risque de faire grimper les enchères et accessoirement remplir les caisses de nos clubs, puisqu’on parle d’un contrat proche du milliard d’euros, soit quelque 80 millions par saison! Le chiffre est plausible: Fox a racheté les droits du championnat néerlandais pour 80 millions, tout en lançant chez notre voisin sa propre chaîne.

Mais rien ne dit que ces droits quitteront à coup sûr notre territoire. La Ligue Pro songe à créer elle-même… sa propre chaîne. Comme le confirme Michel Dupont, son président. "Oui. Ce serait une option joint-venture avec Telenet. La chaîne s’appellerait ProLeague et diffuserait l’intégralité des matches en direct. La chaîne serait payante, non exclusive et distribuée sur toutes les plates-formes payantes." Un fameux avantage pour le téléspectateur belge. Celui-ci y aurait accès via un bouquet unique chez son opérateur habituel. Fini dans ce cas de jongler entre plusieurs décodeurs pour visionner tous les matchs du championnat.

Concernant les résumés des matchs, l’incertitude plane. Le championnat belge n’étant pas considéré comme un événement "d’intérêt majeur" selon une directive européenne, il pourrait rester dans l’escarcelle de cette nouvelle chaîne. Mais il se chuchote que des négociations seraient en cours  avec d’autres canaux. Comme la RTBF, qui en est tributaire pour ses émissions actuelles. Voire RTL-TVI, why not? Réponse au printemps!

Sur le même sujet
Plus d'actualité