La Revenge d’une blonde

La recette du succès de Revenge? Une pincée du Comte de Monte-Cristo, un soupçon de Dallas, le tout saupoudré de Damages. A déguster froid. De préférence.

833657

Pauvre ménagère de moins de 50 ans. Depuis la fin de Desperate Housewives, la cible préférée des annonceurs publicitaires ne parvient toujours pas à faire son deuil des facétieuses commères de Wisteria Lane.

Histoire de la consoler, les producteurs américains lui ont toutefois concocté une série feuilletonante terriblement addictive, à base de complots et de manipulations en tout genre: Revenge. Ou l’histoire d’Amanda Clarke (Emily VanCamp). Une jeune femme qui, pour laver l’honneur de son père, décide de réemménager dans le quartier huppé où elle a jadis grandi. Sous la fausse identité d’Emily Thorne, la jolie blonde au regard de tueuse entend ainsi faire payer les Grayson, riche tribu qu’elle juge responsable de la mort de son papounet.

Si Revenge emprunte certaines ficelles scénaristiques à Desperate Housewives, comparée à son aînée elle a démarré très doucement sur RTL-TVI (320.000 téléspectateurs). Peut-être parce qu’elle se refuse pourtant à reprendre les codes humoristiques des Wisteria girls.

Difficile, en effet, de faire léger quand le pitch s’inspire ouvertement du Comte de Monte-Cristo. A la différence près que les scénaristes chapeautés par Mike Kelley (Swingtown) ne s’intéressent pas directement au destin d’un homme emprisonné à tort. Mais plutôt à celui de sa fille, prisonnière de son passé douloureux et bien décidée à venger son père.

Au-delà de cette référence, ce nouveau plaisir coupable télévisuel plonge ses racines dans d’autres classiques, cette fois du petit écran: Dallas, pour la dynamique de sa famille dysfonctionnelle, et Damages, pour la froideur et la ténacité volontairement exagérées de l’héroïne.

Des qualités qui caractérisent aussi parfaitement Victoria (Madeleine Stowe), la matriarche des Grayson qui apparaît très vite comme l’ennemie jurée de la protagoniste principale.

Lancée en 2011 au pays de l’oncle Sam, et proposée par RTL-TVI depuis deux semaines, Revenge fait aussi le pari de fidéliser en glissant des énigmes dans ses intrigues.

Comme celle qui a cueilli dès le pilote le téléspectateur, quand Daniel Grayson (Josh Bowman), fiancé d’Emily/Amanda, se prend plusieurs balles dans le buffet. Qui est l’auteur de ce crime? Il faudra quinze épisodes en guise de flashback pour répondre à ce mystère. Vous avez dit "addictif"?

Revenge
Chaque dimanche sur RTL-TVI à 20h25

Sur le même sujet
Plus d'actualité