La Quinzaine cannoise sur un air d’apocalypse avec These final Hours

Voilà un film qui séduira les amateurs de cinéma de genre. Taillé pour la Quinzaine, le premier film de l’Australien Zak Hilditch raconte les douze dernières heures de la fin du monde. Un hommage aux séries Z gore, drôle, et pas prise de tête.

1106424

Pour la fin du monde, vous feriez quoi ? Pour les douze dernières heures de la planète, James (le musclé Nathan Phillips, un Kurt Russell australien) a décidé de s’envoyer en l’air et d’assister à l’ultime teuf de sa vie. Quitte à larguer celle qu’il aime (la jolie Jessica de Gouw) et qui attend un enfant de lui. En route, il va croiser une gamine de 12 ans, qui va remettre en question ses derniers choix.

Tourné dans des paysages australiens sublimes, à grands renforts d’effets spéciaux d’un kitch assumé, These final Hours se regarde comme un hommage assumé aux films de fin du monde. Une découverte mineure sur la Croisette, mais qui pourrait assurer à son réalisateur un bel avenir – on pense aux prouesses hollywoodiennes de l’autre jeune réalisateur australien prodige, Neil Blomkamp (qui a réalisé Elysium après avoir cartonné dans le cinéma de genre indépendant). A suivre donc.

Bande annonce The final Hours

Sur le même sujet
Plus d'actualité