La Proie


Braqueur de banque qui devient l’ennemi public numéro 1 malgré lui, Albert Dupontel joue les "action man" dans une revisite du Fugitif.

27560

On accroche le wagon grâce à quelques courses-poursuites musclées. Mais on le lâche très vite aussi à cause du manque de rythme et de péripéties dignes de ce nom. Cette Proie souffre de la comparaison avec le récent et très enivrant A bout portant, lequel avait ouvert la voie du thriller d’action français à l’américaine. Une tentative louable mais rapidement oubliée, faute de scénario crédible. Reste la traqueuse Alice Taglioni, agréable à regarder. – P.-Y.P.

Trailer
<iframe allowfullscreen= » » frameborder= »0″ height= »269″ src= »http://www.youtube.com/embed/NFyiWwi3UD8″ title= »YouTube video player » width= »425″></iframe>

Réalisé par Eric Valette (2010). Avec Albert Dupontel, Alice Taglioni, Sergi Lopez – 102'.

Sur le même sujet
Plus d'actualité