La playlist du nucléaire

Découvrez la playlist qui accompagnera le débat sur le nucléaire le samedi soir en famille. Des suggestions pour la compléter? Mettez-les en commentaires.

21991

1. Kraftwerk – Radioactivity – 1976
Tube de l'été du siècle dernier et improbable succès d'un groupe allemand électronique dit d'avant-garde. Sorte de twist au ralenti pour fin de partie nucléaire. Un classique pour toute la famille.

2. Kings Of Leon – Radioactive – 2010
Tube du moment par un groupe américain de Nashville dont le chanteur a des intonations qui tirent vers le Bruce Springsteen. Plaît aux jeunes.

3. Blondie – Atomic – 1979
Classique des sonos de mariage par un groupe punk de New York ayant viré disco. Ne pas s'attarder sur le texte ("Your hair is beautiful. Oh, tonight. Atomic"),se concentrer sur la chanteuse – une vraie bombe – ah ah! – comme disait l'autre.

4. Polyphonic Size – Nagasaki mon amour – 1981
Œuvre confidentielle de cold wave électronique par un groupe belge qui n'a connu son heure de gloire que chez les branchés à manteaux noirs, mais bon… Une contribution nationale au devoir de mémoire.

5. Saez – J'veux du nucléaire – 2002
Plaidoyer contre la prolifération des armes nucléaires et le cynisme des gouvernements à tourner autour du bouton rouge. Une chanson engagée d'enragé. Plaît aux membres d'Ecolo.

Et on rajoute

6.Sttellla – Nagasaki

Cette chanson de 1992 existe aussi en ousque la bombe pète trop tôt remix (40 secondes)

7.Renaud – 26 avril

Un morceau enveloppé dans un chappe de béton offert à Greenpeace pour les 20 ans de l'accident de Tchernobyl

8. Ludwig von 88

Le 26 avril n'était certainement pas un Jour heureux plein d'allégresse pour les voisins de Tchernobyl mais il a inspiré une chanson aux joyeux punks français de Ludwig Von 88.

Sur le même sujet
Plus d'actualité