La nouvelle publicité de Perrier ne fait pas plaisir

Le sexe ça fait vendre. Du coup, Perrier surfe sur la vague. En 1976, un spot provoquant avait déjà fait des remous.  Mais cette année, le sexisme de la publicité n'est sans doute pas assez provoquant pour être censuré.

1125233

Une réunion Tuppeware de typpe sex-toys… Des filles jolies comme des actrices de séries… Et une conversation girlie qui dit : "À la gym, le prof vient toujours avec une grosse qu'on se partage à quatre"… Mais aussi : "Je ne veux pas passer pour une gourmande, mais si ça ne tenait qu'à moi, je les testerais toutes une par une"… Mais encore: "Moi, du moment que ça rentre"… Et ça n'arrête pas: "-Vous croyez que la taille, ça change le goût?". Réponse: "Mais non, chérie, elles ont toutes le même goût"…

 

 

Ces femmes ne parlent de sexe mais de bouteilles… C'est la dernière pub Perrier (longuissime – 1 minutes 39) qui vante les mérites d'une nouvelle canette, la Slim Can… Lorsque le préposé Perrier la présente, l'une des participantes se lâche: "Je n'en ai jamais vu d'aussi longues". Et de lui de répondre: "Oui, on me le dit souvent".  La chose a été considérée comme lourde et sexiste… Mais bon, Perrier a déjà filmé des éjaculations en gros plan, alors…

 

 

La première version, réalisée par Serge Gainsbourg en 1976, a fait couler beaucoup d’encre à l’époque. La vidéo, une métaphore érotique et provoquante de l’éjaculation, a été censurée à l’époque. Ce n’est sans doute pas pour rien. Une main baladeuse effleure la bouteille de Perrier, la caresse dans un mouvement de va-et-vient jusqu’à ce qu’elle grandisse et laisse échapper un énorme jet d'eau gazeuse ! Finalement, cette nouvelle pub de Perrier n'est pas si choquante et les accusations de sexisme ne feront probablement pas censurer cette version.

Sur le même sujet
Plus d'actualité