La Mannschaft dans la course au titre

Aujourd'hui, pour le Ghana, qui  s'est incliné in extremis face aux Etats-Unis lors de son premier match, c'est tout ou rien. Une nouvelle défaite contre l'équipe de Thomas Müller, meilleur buteur du Mondial 2010, signifierait presque sûrement l'élimination pour les Black Stars. Détail amusant: ce match va opposer les frères Boateng. Kevin-Prince joue pour le Ghana et son jeune frère Jéröme pour l'Allemagne.

1126941

Quelques heures plus tôt, à 18h00, l'Argentine pourrait, en battant l'Iran, se garantir une place pour les huitièmes de finale. Dans le stade Mineirão de Belo Horizonte, l'Albiceleste, qui a peiné à s'imposer lors de son premier match contre la Bosnie-Herzégovine, va devoir compter sur un coup d'éclat de Lionel Messi ou de Sergio Agüero, pour briser la défense compacte des Lions de Perse.

La troisième rencontre de la soirée opposera à minuit le Nigéria à la Bosnie-Herzégovine, dans l'autre match du groupe F. L'équipe de Edin Džeko, avant-centre de Manchester City, est le grand favori: elle a marqué pas moins de 30 fois pendant les matches de qualification. Une victoire des Super Eagles nigerians, qui n'ont pas pu gagner un seul de leurs 8 derniers matches de Coupe du Monde, serait donc une énorme surprise.

Cocorico, mamma mia et… bye bye !

Hier soir, deux équipes ont créé la sensation. Tout d’abord, le Costa Rica a réussi à prendre la mesure de l’Italie (0-1 – groupe D) grâce à un but de l’ancien Gantois, Bryan Ruiz. Il s’octroie ainsi le droit d’accéder aux huitièmes de finale et réédite son exploit de 1990.

Les Ticos étaient considérés comme les plus faibles du groupe avant le début du Mondial mais ils se révèlent finalement plus affutés que les autres grands du groupe. Après avoir terrassé les Uruguayens, ils s’offrent le scalp d’un géant européen, l’Italie. Et, par la même occasion, ils font tomber le couperet sur l’Angleterre qui est donc éliminée dans la phase de groupe, une première depuis 1958.

Le deuxième ticket qualificatif se jouera donc entre la Squadra et la Celeste. Les Italiens sont brusquement retombés les pieds sur terre, hier, avec cette défaite. Les tifosi craignaient que leur équipe ne soit trop en confiance après sa victoire face aux Anglais. Et ils avaient bien raison. Après une bonne entame de match et deux occasions en or loupées par Balotelli, la Nazionale s’est éteinte. Au pied du mur, les Italiens seront sans doute meilleurs pour le match de la mort, mardi prochain.

L’autre moment fort de la soirée est à mettre à l’actif de la France. Les Bleus ont étrillé des Suisses qui n’ont tout simplement pas eu voix au chapitre (2-5). Ils ont même raté un penalty (Benzema) et ont marqué un sixième but (encore Benzema) invalidé par l’arbitre qui venait de siffler la fin du match. Les Français semblent avoir retrouvé une véritable équipe. Et, finalement, le fait que Ribéry (blessé et donc absent) ne soit pas l’unique dépositaire de leur jeu leur fait sans doute du bien. Didier Deschamps parait avoir trouvé la bonne formule. Laissant Griezmann et Pogba sur le banc, il a utilisé d’autres cartouches qui ont littéralement fait exploser la cible suisse.

Malgré ce score fleuve, les Coqs ne sont pas encore qualifiés car l’Equateur a remporté sa rencontre face au Honduras grâce aux deux buts d’Enner Valencia (1-2). Mais il faudrait vraiment une catastrophe pour que les Tricolores passent à la trappe au vu de leur excellent goal average (France +6, Equateur 0, Suisse -2, Honduras -4).

 

Hier:

Groupe D

Italie – Costa Rica: 0-1

Honduras – Equateur: 1-2

Groupe E

Suisse – France: 2-5

 

Aujourd'hui:

Groupe F

Argentine – Iran (18h00)

Nigéria – Bosnie-Herzégovine (24h00)

Groupe G

Allemagne – Ghana (21h00)

Sur le même sujet
Plus d'actualité