La langue bien pendue de Vincent Peiffer: le stade

Retrouvez chaque mercredi, notre chroniqueur et journaliste Vincent Peiffer sur Bel-RTL pour sa nouvelle rubrique "La langue bien pendue". Cette semaine, le nouveau stade de Bruxelles.

940813

Vous savez pourquoi on nous aime bien, nous les Belges ? Parce qu’on ne fait rien comme les autres. Parfois, on fait même tout à l’envers. Exemple : le nouveau Stade national… J’en parle aujourd’hui parce qu’on vient d’apprendre qu’il aura un nom, ce nouveau stade : il s’appellera l’Europa Stadium.

Normalement, quand on a un beau grand projet comme celui-là, on se demande d’abord qui va l’utiliser, combien ça va coûter, qui va le payer, bref on ficèle le dossier, puis on lui trouve un nom et enfin on annonce la grande nouvelle…

Eh bien, chez nous, c’est le contraire ! Avant l’été, le patron de la Région bruxelloise, Rudi Vervoort, annonçait d’abord la grande nouvelle : on démolit cette vieille riquette de Stade Roi Baudouin et on en construit un nouveau de 60.000 places qui sera digne de nos Diables rouges quasiment champions du monde et qui pourra accueillir des matchs de l’Euro 2020. On sait juste qu’il sera construit sur le parking C du Heysel, un terrain de la Ville de Bruxelles mais situé sur la commune de Grimbergen, donc en Flandre : ouich !

Mais à part ça, on ne sait rien… Qui va payer ce stade ? Ah, on sait pas ! Qui l’occupera, à part les Diables rouges ? Ah, on sait pas ! Peut-être le Sporting d’Anderlecht, mais c’est pas sûr ! Et puis, surtout, on avait oublié le Mémorial Vandamme ! La Belgique a le plus grand meeting d’athlétisme au monde, et on l’avait oublié ! Oui, parce que l’Europa Stadium sera un vrai stade de foot, donc sans piste d’athlétisme.

Et le Vandamme, alors ? Ah, on sait pas! Aux dernières nouvelles, le nouveau stade pourrait avoir des gradins en partie rétractables, donc une piste d’athlétisme… Mais c’est pas sûr ! D’ailleurs, des gradins rétractables, ça coûte un porte-avions ! Donc, par sécurité, j’ai pensé à quelques solutions qui vont sauver le Vandamme. Autour du terrain de football, au-delà des lignes de touche, il y a toujours un espace de dégagement : la zone neutre, vous voyez ? Eh bien voilà ! On achète une belle moquette chez Carpetland, on la pose sur la zone neutre, et les frères Borlée pourront courir le 400 mètres! Pour le 100 mètres, je propose à Usain Bolt de courir en diagonale d’un piquet de corner à l’autre, ce qui devrait faire plus ou moins 100 mètres.

Et enfin pour le saut en hauteur, il suffira de sauter au-dessus des goals de foot. Celle qui touche la barre transversale a perdu. Vous voyez, le Belge fait tout à l’envers, mais il est astucieux !

Retrouvez Vincent Peiffer tous les mercredis matin sur

Sur le même sujet
Plus d'actualité