La langue bien pendue de Vincent Peiffer

Retrouvez dès ce mercredi matin, notre chroniqueur et journaliste Vincent Peiffer sur Bel-RTL pour sa nouvelle rubrique "La langue bien pendue". Vous retrouverez chaque semaine le texte sur notre site.

936731

J’ai une devinette… Quel est le lien entre Gareth Bale et Didier Bellens, le patron de Belgacom ? Aucun, vous pensez ? Eh bien si, et je vais le prouver…

D’abord, Gareth Bale… 100 millions, Barbara ! 100 millions, Thomas ! Le Real de Madrid a payé 100 millions de patates le transfert du joueur Gallois ! Vous pensez que c’est du délire ? Eh bien non, c’est normal !

D’abord parce que Gareth Bale est le meilleur joueur de tous les temps. Si, si ! Meilleur que Pelé, que Maradona, Beckenbauer, Zidane, Messi ou Ronaldo… Il n’a gagné aucun trophée, ni avec son ancien club de Tottenham, ni avec le Pays de Galles, mais c’est quand même le meilleur du monde. Ah si ! Les chiffres sont là ! Si on coûte 100 millions, c’est qu’on est trois fois meilleur que Marouane Fellaini, puisque notre Diana Ross des pelouses a été acheté seulement 32,5 millions par Manchester United. Gareth Bale est donc aussi deux fois et demi meilleur que cette petite clette d’Eden Hazard, que Chelsea avait acheté pour la somme ridicule – j’ose le dire – de 40 millions.

Mais comme il vaut beaucoup plus que les autres joueurs, Gareth Bale travaille aussi beaucoup plus. Par exemple, quand Fellaini se contente de bêtement jouer un match de 90 minutes, Gareth, lui, il joue pour le triple du prix, c’est-à-dire que son match dure 270 minutes. C’est normal.

Eh bien pour Didier Bellens, c’est la même chose ! Vous savez que le gouvernement papillon a limité le salaire de tous les top-managers des entreprises publiques à 290.000 euros par an. (Ce qui, par parenthèses, fait quand même l’équivalent d’une maison par an). Tous les salaires de ces patrons seront donc plafonnés, sauf deux ! Johnny Thijs, le « Chief Executive Officer » de B-Post gardera sa rémunération de 1.100.000 euros. (Ce qui fait à peu près 3 maisons et demi par an.) Et puis, bien sûr, il y a Didier Bellens. Le super-mega-boss de Belgacom conservera sa rémunération de 2,5 millions d’euros. (Donc grosso modo 8 maisons par an.) Mais là aussi, c’est normal !

D’abord parce que lui aussi est le meilleur top-manager belge de tous les temps! Par exemple, grâce à Didier Bellens, la Belgique a les communications téléphoniques les moins chères du monde. Vous ne saviez pas ? Et puis, surtout, Didier Bellens travaille beaucoup plus que tout le monde ! Frank Van Massenhove, le nouveau patron de la SNCB, il va travailler quoi, pour ses 290.000 euros ? 12 heures par jour ? Eh bien Didier Bellens, comme il gagnera 8 fois plus que son homologue de la SNCB, il travaillera 96 heures par jour ! C’est comme ça. Vous voyez, Didier Bellens est un peu le Gareth Bale du top-management belge !

Retrouvez Vincent Peiffer tous les mercredis matin sur

Sur le même sujet
Plus d'actualité