La guerre des boutons

Cette Guerre des boutons-ci constitue une bonne surprise, sorte de compromis idéal entre la copie pas trop fidèle du film d'Yves Robert et l’audace pas trop fonceuse quand même.

61800

Si l’histoire demeure la même sur le fond (la guerre de clocher entre deux communes rivales, vaillamment entretenue par les 7 à 77 ans de chaque entité), Yann Samuell y glisse quelques éléments plus contemporains, notamment l’arrivée d’une petite fille parmi les garçons.

Sans oublier les face-à-face savoureux entre les deux professeurs (Alain Chabat et Éric Elmosnino) rehaussés par des enfants (le Petit Gibus en tête) tous impeccables dans ce mélange de tendresse et d’humour gentillet que l’on retrouvait aussi dans les livres du Petit Nicolas. En choisissant cette version (notre préférée donc), vous passerez un bon moment de cinéma en famille, vous revivrez en partie la magie du film original et bonus, vous ne devrez vous taper ni Kad Merad, ni Gérard Jugnot.

 

La guerre des boutons
Réalisé par Yann Samuell (2011). Avec Mathilde Seigner, Éric Elmosnino, Alain Chabat – 95’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité