La discothèque idéale de Mauro Pawlowski (dEUS)

A la veille de la sortie du nouvel album de dEUS, "Keep Your Close", Mauro Pawlowski nous a fixé rendez-vous au Tune Up, disquaire anversois spécialisé dans le vinyle de seconde main. L'occasion idéale de nous dévoiler quelques pépites de sa collection privée.

61770

The Police, « Synchronicity » , 1983

C’est le premier disque que j’ai acheté avec mon argent de poche. J’habitais alors dans un petit village de Limbourg et il n’y avait pas beaucoup de choix. Mais j’ai bien fait de prendre celui-là. C’est un très bon album de Police et je n’en ai pas honte. Je l’ai toujours en format vinyle. Cela fait des années que je ne l’ai plus écouté, mais maintenant qu’on en parle, je vais m’y replonger.

Led Zeppelin, « Physical Graffiti »,  1975

J’aime à peu près tout ce qu’a fait Led Zeppelin,  mais si je dois n’en choisir qu’un seul, c’est « Physical Graffiti ».  La musique de Led Zep’ me rend heureux, j’écoute ça quand j’ai besoin de me rappeler pourquoi je suis musicien dans un groupe rock et pourquoi je fais le plus chouette métier du monde. Si tu me demandes ma définition du mot « rock », elle est dans cet album. Il y a des chansons pour faire pleurer les filles, d’autres pour faire danser les mecs. Du sexe, de l’énergie, du mystère. Tout y est…

Lalo Schifrin, « Enter The Dragon Soundtrack », 1973

Je suis un grand fan de soundtracks. Ennio Morricone, Henry Mancini, John Barry et Lalo Schifrin… Les compositeurs de musique de films ont une très grande influence sur ma manière de jouer de la guitare. Pour le morceau The End Of Romance, qui figure sur « Keep You Close », je me suis dit: « pense aux arrangements de Lalo Schifrin, essaye de retrouver l’atmosphère de ses soundtracks. » « Enter The Dragon »  reste l’une de mes b.o. favorites.

Roy Harper,  « Stormcock », 1971

Un chef-d’œuvre méconnu de Roy Harper. Jimmy Page joue même solo de guitare sur le disque sans être crédité. « Stormcock » est l’album parfait pour le dimanche matin. Me And My Woman est l’une des plus belles chansons jamais écrites.

The Meters, « Anthology », 2000

J’ai mixé le week-end dernier après un concert que nous avons donné en Hollande avec dEUS. Tom a aussi fait son dj set. C’était une belle fête.  J’ai passé beaucoup de musique black des sixties et des seventies . Des trucs du label Stax, Motown, Hi! Records… Si tu as une compilation des Meters avec toi, tu es toujours prêt pour la party du vendredi soir…

Pat Metheny, « What’s it All About », 2011

Il s’agit du dernier disque que j’ai téléchargé sur iTunes. C’est génial. Pat Metheny reprend à la guitare les morceaux qui ont bercé son enfance comme I Love Her de John Lennon, Girl From Ipanema de Jobim ou The Sound Of Silence de Simon And Garfunkel.

dEUS, « Keep You Close », 2011

De tous les disques sur lesquels j’ai joué depuis que je suis musicien, c’est celui dont je suis le plus fier. Et pas seulement parce que c’est le dernier.  Je me suis senti parfaitement libéré sur cet album, il y avait une vraie dynamique de groupe et j’aurais vraiment tort de ne pas le conseiller. Artistisquement, c’est ce que j’ai fait de mieux et -forcément- de plus frais. 

Van Halen,  « Van Halen »,  1978

J’étais très branché sur la musique blues quand j’ai commencé à joué, mais c’est sur cet album de de Van Halen que j’ai usé  ma première guitare. Le son est inouï et Eddie Van Halen réinvente complètement la manière de jouer du metal. Ses solos sur Atomic Punk, Ice Cream Man, Runnin’ With The Devil ou You Realy Got Me sont époustouflants.

 TC Matic, « Choco », 1983

Pour moi, c’est le meilleur disque belge de tous les temps. Un sommet!

Sur le même sujet
Plus d'actualité