La discothèque de Zazie

Entre deux dates belges d'une tournée qui sème le bonheur, elle nous dévoile le meilleur de son iPod. C'est parti pour le zest of à Zazie.

35173

Peter Gabriel – "III" – 1980

Le premier disque de ma discothèque. Je l'ai volé dans la collection de mon frère! Après le morceau d'ouverture Intruder qui me fascinait, ça partait dans tous les sens et moi, j'adorais. J'ignorais alors que Peter Gabriel avait fait partie de Genesis et je m'en foutais. Juste après "III", j'ai encore piqué "The Dark Side Of The Moon" de Pink Floyd à mon frangin. Une autre claque.

Serge Gainsbourg "Histoire de Melody Nelson" – 1971

Avec Peter Gabriel, Serge reste toujours pour moi un modèle et un guide. J'ai eu la chance de rencontrer Gabriel dans ses studios à Bath où j'ai enregistré mon premier album "Je, tu, ils". Serge est décédé le jour où j'ai signé mon contrat chez Phonogram. Mon album préféré de Gainsbourg est "Histoire de Melody Nelson". Un disque concept qui n'est pas seulement un concept. Le son est indémodable, les chansons sont intemporelles et le voyage immobile qu'il propose est toujours aussi enivrant.

Julien Doré "Bichon" – 2011

Quand j'aime le premier album d'un artiste, j'achète le suivant sans même l'écouter. J'avais adoré "Ersatz" de Julien Doré en 2008, j'ai donc téléchargé sur iTunes "Bichon". C'est d'ailleurs le dernier truc que j'ai mis sur mon iPod. Je suis tombée sous le charme de quatre ou cinq chansons, mais je ne comprends pas le reste. Je dois le réécouter, mais j'en ai envie. C'est bon signe…

Zazie"Zest of" – 2008

Plus que mon dernier album "Za7ie", c'est mon best of que j'offrirais à la personne qui ne me connaît pas. Il y a un peu de tout sur ce disque et donc, beaucoup de moi. "Zest of" me représente bien. Par contre, même avec ses 49 chansons, "Za7ie" n'est pas le reflet de toutes mes facettes. J'ai conçu ce projet comme un exercice de style qui m'imposait une discipline d'écriture. Pour le reste, ça reste des chansons que j'ai rangées ensuite dans sept tiroirs différents, comme autant de thématiques pour chaque jour de la semaine.

Radiohead "OK Computer" – 1997

"OK Computer" fait partie de ces disques qui me rappellent pourquoi je fais ce métier merveilleux. Radiohead ne se contente pas d'écrire des chansons magnifiques. Le groupe réfléchit aussi à la manière de les présenter, de les vendre et de les retravailler sur scène. Quitte à se montrer hermétiques, ils vont toujours essayer les choses les plus extrêmes. En matière d'audace et d'intégrité, ils sont hors compétition. De mon côté, j'ai la chance de vendre des disques et d'avoir un label réceptif quand je viens avec un projet artistique inhabituel. Mais bon, pour le prochain album, ce sera peut-être plus difficile (elle rigole – NDLR). "Za7ie" ne s'est vendu qu'à 150.000 exemplaires. Ceci dit, pour un tel disque, c'est déjà beaucoup. Quoi qu'il arrive, je ferai plus simple pour le suivant.

Joao Gilberto "Joao Voz E Violao" – 2000

Tout dépend, bien sûr, de l'humeur et de l'endroit, mais c'est le disque parfait pour le lever le dimanche matin. La guitare acoustique, une voix douce pour vous sortir du lit et un air de samba traditionnelle qui sonne comme le bruit des vagues. Mais quand le dimanche est synonyme de jour de ménage, alors rien de tel qu'un bon vieux disco pour passer l'aspirateur.

YOUTUBE_G1b6VFLQ8g8]

Zazie"Made In Love" – 1999

Je ne vais pas mentir, il m'arrive parfois de réécouter mes anciens albums, pour me rappeler quels mots j'ai utilisés ou quelles chansons je pourrais réintroduire dans mon répertoire scénique. Certains de mes disques ont vieilli, en partie à cause du son, d'autres moins. J'ai une faiblesse pour "Made In Love", un album qu'on ne retient pourtant pas particulièrement dans ma discographie. Les chansons fonctionnent toujours, de manière naturelle. J'en reprends quelques-unes au cours de cette tournée.

Stromae"Alors on danse" – 2010

Stromae me bluffe. Je trouve cette chanson géniale. Quand j'ai entendu Alors on danse la première fois à la radio, je me suis dit: "Merde, pourquoi ce n'est pas moi qui ai pensé à faire un truc comme ça". Pareille réaction de jalousie ne m'était plus arrivée depuis certaines chansons de Souchon. Stromae a tout. Il a la gestuelle de Brel, la modernité et cette idée géniale de nous faire danser sur une chanson qui donne le cafard. J'ai hâte d'entendre son prochain album.

Gustavo Santaolalla "Soundtrack Babel" – 2007

Son travail est complexe et dense. Quand j'écoute ses B.O. pour Le secret de Brodeback Mountain et Babel (qui ont valu deux années de suite au compositeur argentin l'oscar du meilleur soundtrack), je n'ai même plus besoin de voir les films. Je voyage toute seule dans mon propre imaginaire. On me contacte souvent pour écrire des chansons pour des séries télé. En cinéma, j'ai réalisé la B.O. de Tout doit disparaître de Philippe Muyl en 1997, mais mon agenda m'empêche souvent de répondre favorablement aux sollicitations.

Johnny Hallyday "Lorada Tour" (édition limitée Zippo) – 1995

Si je dois m'échouer sur une île déserte, c'est sans doute l'album que je sauverai du naufrage. Je ne sais pas si je l'écouterai, mais il faut penser à tout. Un disque en Zippo, ça peut me servir comme ustensile de cuisine ou pour faire du feu et ça, c'est vachement utile sur une île déserte.

Le 23/7 aux Francofolies de Spa. (attention au logo!)
Le 30/7 au Tempo Festival, Tournai.
Le 22/11 à l'AB.

Sur le même sujet
Plus d'actualité