La déferlante Violetta

Violetta est devenue la star des (pré-)ados. La série fait des ravages dans les cours de récré et agace les parents. La Belgique est pourtant encore épargnée...

1040086

Violetta est une nouvelle série argentine diffusée par Disney Channel et Club RTL en Belgique. Le pitch, esquissé en bande-annonce de la saison une, se résume en trois mots: amour, musique, passion. Car Violetta est une jeune fille timide qui possède une voix magnifique héritée de sa défunte mère. Une nouvelle vie s’offre à elle quand elle intègre une école des arts de la scène à Buenos Aires, et espère ainsi se libérer du carcan d’un père surprotecteur. Elle y découvre l’amitié, l’amour… et les problèmes qui vont avec. Violetta et ses copains, en plus de jouer dans une série et en bon chanteurs qu’ils sont, donnent des concerts, d’abord en Argentine où est tournée la série, et plus récemment en Europe.

L’exception belge

L’adolescente était sur scène à Paris pour une mini-tournée de huit shows, en janvier. Les places, entre 50 € et 93 €, se sont vendues en seulement 24 heures. Même succès pour les 50.000 places vendues 17 € pour assister à la retransmission du spectacle au cinéma. La nouvelle idole des jeunes avait déjà chanté pour près de 150.000 ados lors de ses 22 concerts en Espagne à la fin de 2013 et va bientôt se produire en Italie pour 32 shows. Partout Violetta fait fureur. Mais pas (encore) en Belgique. Erwin Lapraille, directeur adjoint à la télévision chez RTL s’en étonne: "Malheureusement nous n’avons pas vu le phénomène. Nous espérions surfer sur ce succès américain et français, mais rien n’est arrivé. Pourtant c’est une très bonne production, un peu moins prestigieuse, parce qu’il y a moins de moyens, mais tout aussi valable que High School Musical, qui a été un phénomène chez nous. C’est bien fait, la qualité est au rendez-vous". Et en effet, tous les éléments sont pourtant réunis pour un succès garanti auprès des ados, à commencer par le rôle principal.

La suite dans le Moustique du 19 février 2014

Sur le même sujet
Plus d'actualité