La chaîne de Jean-Luc Fonck

Après Salvatore Adamo et Philippe Geluck, le troisième VIP du jeu télévisé de la RTBF est l'auteur-compositeur-interprète et humoriste belge Jean-Luc Fonck.

20075

Après Salvatore Adamo et Philippe Geluck, le troisième VIP du jeu télévisé de la RTBF est l’auteur-compositeur-interprète et humoriste belge Jean-Luc Fonck.

En grand amateur de télé, le fondateur du groupe Sttellla (Torremolinos) a donné le meilleur de lui-même en insufflant à l’émission une atmosphère légère, fantaisiste et insolite, à son image. Le VIP-candidat ouvre d’ailleurs le bal de la compétition dans la ville d’Arlon par une confession surréaliste: « Bonjour mon père, pardonnez-moi, mais j’ai pêché. Vous souvenez-vous des rollmops jetés dans la piscine? »

Dans la bourgade natale du joyeux luron, les personnalités se suivent (parmi lesquelles l’abbé Paul Hansen, curé de Saint-Donat, figure connue des Arlonnais) et ne se ressemblent pas. Le principe du jeu, lui, reste inchangé: trouver quatre personnes ressources pour répondre correctement à vingt questions sur quatre thèmes différents, en deux heures, en ayant à sa disposition un téléphone portable, un ordinateur et une voiture avec chauffeur. Art funéraire, confiseries, nature et traditions matrimoniales: tels seront les sujets abordés par Jean-Luc Fonck et ses maillons.

Dans ce numéro de La chaîne, on découvre habilement Arlon, l’une des plus vieilles villes du royaume, à travers l’inventaire de son folklore, de ses curiosités et de ses atouts. Notamment sa position stratégique à la frontière luxembourgeoise, ses circuits archéologiques, son patrimoine urbain, sa chocolaterie, son Maitrank (breuvage local très apprécié du roi Albert II, paraît-il), son capital nature et son carnaval.

En dépit d’une journée pluvieuse, entre tensions, chronomètre et gouailleries, l’émission remplit son cahier des charges de divertissement populaire. Grâce à Fonck. « Au début, c’est juste drôle, on ne se prend pas au sérieux, car on se dit qu’on va bien se marrer. Mais finalement, on a drôlement envie de gagner », admet le chanteur. « Il n’empêche, on se marre du matin au soir avec ce type », confie l’animateur Jean-Louis Lahaye.

Notons, enfin, que la participation de Jean-Luc Fonck à La chaîne permettra de soutenir l’ASBL arlonnaise La Clairière, spécialisée dans l’accueil et l’hébergement d’adultes handicapés. Les bénéfices récoltés à la fin de l’émission seront, en effet, entièrement reversés au projet At Home de l’association. Jean-Luc Fonck, personnalité fantaisiste, aussi déjanté que Geluck, moins sage qu’Adamo, séduit par sa bonhomie, son humilité et son amour de l’absurde.
Aurélie Moreau

20 février: 20h10 LA UNE La chaîne de Jean-Luc Fonck

Sur le même sujet
Plus d'actualité