La cabane dans les bois

Dans le registre de l’horreur pure et dure, c’est quand la grande faucheuse se le joue fauchée que l’on obtient les meilleurs résultats.

349063

Parmi les films les plus rentables du genre, on citera Paranormal Activity, Rec et, bien entendu, Le projet Blair Witch qui misa 60.000 dollars pour en récolter 250 millions. Et si la mise en chantier de cette Cabane dans les bois s’est montrée nettement plus gourmande (30 millions de dollars), un seul week-end de sortie aux Etats-Unis en a déjà amorti la moitié.

Et il ne faut pas être devin pour annoncer la tuerie au box-office dans les semaines à venir. C'est que le genre est à la mode.

Réalisé par le scénariste de Lost, Alias ou Buffy, La cabane dans les bois ne néglige pas son histoire et s'avère être un film joliment soigné.

Et même si l’histoire de cette bande d’ados partis en week-end dans une cabane au fond des bois, sans aucune idée du pire du pire qui les attend, s’amuse à jouer avec les poncifs du genre (la blonde écervelée, le sportif viril, l'intello geek, la vierge pas trop farouche et le fumeur de joints), on se prend à accrocher.

D'autant plus que la manière dont les lascars vont découvrir que les sévices subis au début n’étaient qu’une simple récréation tient, elle, de la très bonne surprise. "Mon film est d’autant plus terrifiant qu’il montre des choses susceptibles d’arriver à tout le monde", commentait récemment Goddard. Confirmant l’essentiel: le plus terrifiant, c’est quand l’horreur est humaine!

Voir les salles où ce film est à l'affiche

La cabane dans les bois
Réalisé par Drew Goddard (2011). Avec Kristen Connolly, Chris Hemsworth, Anna Hutchinson – 95’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité