Karl Zéro: « Luka Magnotta a des tas de fans »

Le 11 mars, débutera le procès de Luka Magnotta, ce Canadien "célèbre" pour avoir massacré un homme avant de le démembrer et de le manger en partie. Un fait divers sans nom qui a inspiré un certain Karl Zéro...

803029

[…]

Pourquoi s’intéresser à Luka Magnotta plutôt qu’à un tueur en série ou plus charismatique? En quoi son histoire est-elle si particulière?
Karl Zéro – Je voulais raconter un fait divers autrement. Me mettre dans la peau d’un tueur. C’est à ce moment-là qu’a éclaté l’affaire Magnotta. J’ai commencé à chercher des informations à son sujet et je me suis très vite rendu compte qu’il avait lui-même posté énormément de messages sur le Net. Certains avaient été retirés mais avec l’aide de professionnels (Karl Zéro a ainsi fait appel aux célèbres Anonymous pour pirater certains réseaux), je suis parvenu à les obtenir. Après avoir lu tout ce qu’il avait écrit, j’ai décidé de m’en servir pour lui faire raconter lui-même ses aventures.

Il y a des passages très crus dans ce livre, notamment parce que Luka Magnotta était acteur de porno gay et escort-boy. Comment se glisse-t-on dans ce genre de personnage?
Ça m’a demandé un gros effort. Le monde de la nuit au Canada, moi, je n’y connaissais rien. Et à Internet non plus d’ailleurs. Mais quand j’ai vu le nombre de personnes qui consultaient les mêmes sites que ce tueur, j’ai compris que ce type était un vrai phénomène de société.

Vous voulez dire que c’est le web qui a fait de Luka un psychopathe?
Vous savez, quand on est tout le temps sur Internet et sur les forums de discussion, on ne se rend plus compte de ce qui est vrai ou faux, de ce qui est bien ou mal. Ce tueur est très représentatif de cette génération peu cultivée et qui veut à tout prix devenir célèbre. Avant, on avait des légendes comme James Dean. Aujourd’hui, pour être une star, il faut faire le buzz. Et Luka Magnotta était prêt à tout pour devenir "la" star personnifiée.

Il a réussi son coup. Mais est-ce qu’il fascine vraiment les jeunes de sa génération?
Beaucoup s’identifient à lui et se retrouvent en lui. C’est ça qui fait peur! Il a des tas de fans au Canada qui se basent sur sa méthode pour réussir.

Et prêts à répéter son geste?
Il y a un effet de mode, ça c’est clair, oui! Il va non seulement inspirer des tas de jeunes désorientés mais aussi, et c’est nettement plus dangereux, les prédateurs et tous les autres fêlés et tordus. Parce qu’il a rendu le meurtre sur Internet possible. Avant, il y avait les "snuff movies". On en parlait beaucoup mais on n’en voyait jamais. En ce sens, Luka Magnotta a montré la voie… Fini de rire avec des vidéos de gens qui se cassent la gueule sur la neige. Là, ils veulent de la violence et non simulée. Au-delà des faits, cette affaire pose la question: jusqu’où l’amusement peut-il aller?

C’est pour ces raisons que vous le surnommez le premier web-killer?
Il n’est pas le premier à jouer avec les médias. Mais il a justement démontré qu’il pouvait s’en passer. Que lui, était capable de réaliser un crime à consommer tout de suite en balançant la vidéo de son meurtre sur le web. Avec lui, on passe du producteur au consommateur sans passer par la case contrôle. C’est terrifiant!

Mais, même si le public se passionne pour les faits divers, ici, on est carrément dans l’horreur…
C’est une histoire qui touche les gens de près. En postant cette vidéo, Magnotta savait que tout le monde allait trembler. Il savait que les gens seraient irrésistiblement attirés par ces images même si cela leur fait un peu honte. Pire: pour Luka Magnotta dont les films comme Basic Instinct et Zodiac ont déteint sur le cerveau, cette vidéo est une véritable œuvre d’art. Le film de sa vie.

Pourquoi un être aussi déviant n’a-t-il pas été repéré et arrêté avant? Ses messages postés sur les forums étaient pourtant explicites. Il avait prévenu…
Certains ont essayé mais on ne les a pas crus. Pourtant, quinze jours avant le meurtre, il avait posté une photo de lui avec un pic à glace, l’arme utilisée pour tuer l’étudiant chinois.

Comment décririez-vous la personnalité de Luka Magnotta?
Il est terriblement narcissique. Au point de vouloir s’épouser lui-même. C’est un mannequin accro à la chirurgie esthétique qui ne porte que des montres trendy et des tenues hyper à la mode. Avant de tuer quelqu’un, il avait déjà des admirateurs sur le Net. Il faut aussi savoir qu’il a eu une enfance malheureuse, qui l’a peut-être poussé à développer une forme de sadisme.

On imagine souvent que les psychopathes dans son genre sont dotés d’une grande intelligence…
Pour certaines choses, il l’est. Pour organiser sa fuite en Europe, par exemple. Et puis, à d’autres moments, il commet des erreurs monumentales, comme se débarrasser du cadavre en le laissant dans une valise en bas de chez lui ou en se rendant dans un cybercafé alors qu’il est en cavale, pour voir si le monde entier parle de lui. C’est son narcissisme qui l’a perdu.

Selon vous, est-il responsable de ses actes?
Oui, il l’est. Parce qu’il est très organisé et qu’il a commis ce meurtre uniquement dans le but de faire le buzz. L’enjeu de son procès sera d’ailleurs de prouver la préméditation.

Est-ce qu’il éprouve des regrets?
A vrai dire, on ne sait pas. C’est aussi ce que l’on attend du procès. On ne connaît quasiment rien non plus de sa relation avec cet étudiant chinois. Où et quand ils se sont connus…

La vidéo One Lunatic, One Ice Pick, vous l’avez vue?
Oui.

Comment on se sent après?
C’était horrible. Absurde. J’avais déjà vu des choses assez dures auparavant, mais là, c’était terrifiant. Quand je pense que des gosses ont regardé ça…

Plus d'actualité